Rafael Kubelik dirige l’Orchestre de la Radio de Cologne (années 60)

Rafael Kubelik / Photo: Zdeněk Chrapek

Grand Concert du dimanche

Rafael Kubelik travaille dans un premier temps la direction et le violon au Conservatoire de Prague. Il a été successivement chef de l’Orchestre Philharmonique Tchèque, chef du Théâtre national de Brno et chef de l’Orchestre Symphonique de Chicago. Invité régulier de Covent Garden à Londres, il fait redécouvrir « Les Troyens », chef-d’œuvre lyrique d’Hector Berlioz. En 1961, il devint directeur musical de l’Orchestre de la Radio Bavaroise avec lequel il grave de nombreux enregistrements, notamment de la musique tchèque (Dvorak, Smetana, Janacek). Réputé pour ses engagements humanistes et pour sa direction empreinte d’émotion et de spontanéité, Rafael Kubelik adopte la nationalité suisse en 1967, refusant de retourner vivre dans son pays natal, tombé sous le joug communiste.

Ce soir, nous l’entendrons à la tête de l’Orchestre de la Radio de Cologne au début des années 60 dans la Symphonie n° 102 de Haydn, le Concerto pour violoncelle (Janos Starker) et le Concerto pour piano (Claudio Arrau) de Schumann, l’Ouverture « Les Hébrides » de Mendelssohn et le Concerto pour piano de Dvorak (Rudolf Firkusny). En complément, le célèbre « Adagietto » de la Cinquième Symphonie de Mahler (Amsterdam, 1951).

Plus d’articles sur les concerts du dimanche soir :