Radio Classique https://www.radioclassique.fr Radioclassique.fr est le site de votre Radio préférée. Écoutez le direct, retrouvez un morceau, téléchargez les podcasts et suivez toute l'actualité du classique Thu, 21 Sep 2017 10:10:06 +0000 fr-FR hourly 1 Trump va-t-il dénoncer l’accord sur le nucléaire iranien ? https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/trump-va-t-denoncer-laccord-nucleaire-iranien/ Thu, 21 Sep 2017 10:10:06 +0000 https://www.radioclassique.fr/?post_type=post&p=101123   C’était au tour du président iranien de prendre la parole hier à l’assemblée générale...

Cet article Trump va-t-il dénoncer l’accord sur le nucléaire iranien ? est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>

 

C’était au tour du président iranien de prendre la parole hier à l’assemblée générale des Nations Unies… Discours au lendemain de ceux de ses homologues français et américain… . Donald Trump avaient notamment qualifié de honte l’accord sur le nucléaire iranien…. Alors le président américain s’apprête-t-il à le dénoncer ou à retirer son pays de cet accord ? Éléments de réponses avec Thierry Coville, chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Iran

Marc Teddé

 

Cet article Trump va-t-il dénoncer l’accord sur le nucléaire iranien ? est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
La Revue de Presse du jour –20/09/2017 https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/revue-de-presse-jour-20092017-2/ Thu, 21 Sep 2017 07:49:21 +0000 https://www.radioclassique.fr/?post_type=post&p=100985 Nouvel avertissement du chef de l’Etat envoyé de l’étranger, à la veille des manifestations de...

Cet article La Revue de Presse du jour –20/09/2017 est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Nouvel avertissement du chef de l’Etat envoyé de l’étranger, à la veille des manifestations de la CGT (aujourd’hui) et de La France insoumise (samedi)…

C’était à New York, d’abord lors d’une interview à CNN…
“Je crois dans la démocratie, mais la démocratie ce n’est pas la rue”…
Emmanuel Macron ne laisse pas de place au doute quant à sa détermination… il l’a réaffirmé à New York hier soir devant la presse française :
Dire que la démocratie ce n’est pas la rue, c’est factuel…
« Nous avons un cadre démocratique avec des élections et la démocratie ne peut pas être un système qui est bon tant qu’on gagne. D’aucuns ont tendance à considérer qu’il en est ainsi. »

Etait-ce une allusion à Jean-Luc Mélenchon ?

« CGT, Mélenchon, routiers : Macron face à la rue », titre Le Figaro qui glisse : l’inquiétude du président grandit face à la multiplication des foyers de la contestation.
Oui, « Emmanuel Macron surveille de près Jean-Luc Mélenchon » parce qu’il redoute de voir s’enflammer une contestation qui pour l’heure se concentre sur la réforme du marché du travail.
Le chef de l’Etat, précise Le Figaro citant un de ses conseillers, est très attentif à ce qui pourrait se passer sur la loi sécurité (destinée à prendre la suite de l’Etat d’urgence.
« Mélenchon peut réussir à capter une partie de la jeunesse qui est sensible au discours antisécuritaire » dit ce conseiller…
Ce risque inquiète un secrétaire d’Etat qui observe, je cite, « Mélenchon s’active un peu partout pour trouver des référents dans les lycées…La France insoumise réplique les méthodes de noyautage chères à Lénine… »

La démocratie, est-ce la rue, le noyautage ? Editos en forme de discours sur la démocratie ce matin…

La démocratie ne se fait pas dans la rue, elle se fait dans l’isoloir et s’exerce au Parlement, c’est « un simple constat » écrit Le Courrier picard qui donne raison, en termes identiques, au Chef de l’Etat…
Il y a aussi les tenants du « En même temps »… comme L’Union pour qui « Macron a raison, l’élection est la pierre angulaire de la démocratie, pas la rue. Mais en même temps, l’élection n’est pas un blanc seing… Gagner dans les urnes n’autorise pas à se croire tout permis ».
Pas de « en même temps » dans L’Humanité, qui ouvre le procès en illégitimité ! Le journal communiste tranche : Emmanuel Macron « ne représente que 15% du corps électoral, la rue, le peuple en mouvement sont la démocratie vivante… »
Pour Libération, si le deuxième round de la mobilisation est un succès, le gouvernement devra s’interroger sur sa méthode…

Question : Emmanuel Macron fait-il une différence entre la rue « de gauche », et la rue « de droite » ?

La rue « de gauche », c’est celle des cortèges syndicaux qui ne le fait pas plier…
La rue « de droite », c’est celle qui pourrait à nouveau se faire entendre pour contester la légalisation pour toutes de la PMA, la procréation médicalement assistée.
Selon Renaud Dély, de Marianne, le chef de l’Etat lance aux manifestants contre la loi travail « Cause toujours »…
…mais il semble terrorisé à la perspective de voir la droite de la Manif pour tous redescendre sur le pavé…
(d’où le frein très vite actionné après l’évocation par la secrétaire d’Etat à l’Egalité hommes-femmes, Marlène Schiappa, de l’élargissement de la PMA aux femmes lesbiennes et célibataires)…

Surprise dans ce dossier : Charlie Hebdo se range dans le camp des anti-PMA !

La Manif pour tous, souvent moquée par l’hebdomadaire satirique, pourra brandir le numéro de la semaine, un réquisitoire contre « le droit à l’enfant »…
Charlie Hebdo, qu’on a connu très allant sur la libération des mœurs, montre sur sa couverture (dessin de Riss) Emmanuel Macron et son épouse Brigitte qui lui touche de ventre… Il est… « enceinte ». Titre : PMA :GPA, il va faire des horreurs ! (précision : la GPA n’est pas au programme, elle est rejetée !)
Charlie Hebdo et Valeurs actuelles, même combat cette semaine…
Les deux fustigent, je cite, « la régression en marche avec la PMA », balayant l’argument d’une discrimination puisque la PMA est aujourd’hui uniquement réservée aux couples hétéros, et déniée aux homosexuelles…

Le rédacteur en chef de Charlie Hebdo mène la charge, Gérard Biard rejette l’idée d’un « droit à l’enfant », ou plutôt écrit-il « un droit à produire un enfant ce qui revient à promouvoir une société où un gosse, c’est comme une Rolex, si on n’en a pas un à 40 ans, c’est qu’on a raté sa vie »…

Où l’on découvre donc une philosophie de pensée commune entre Charlie Hebdo et Ludivine de la Rochère de La Manif pour tous…

Surprenant en effet…

Cette question de la PMA a été renvoyée à plus tard, ce sera « un débat » à l’automne 2018…
A la Une ce matin, à la Une de La Provence, Samia Ghali dans la tourmente…
Le domicile de la sénatrice socialiste de Marseille, élue des quartiers nord, a été perquisitionnée hier matin… Une propriété dans le quartier très chic de Roucas Blanc dont les conditions d’achat intriguent le parquet national financier…L’attribution de subventions régionales seraient visée…
La Provence présente les interrogations autour de cet achat immobilier et publie une colonne, impressionnante..
« Ces élus dans l’œil du cyclone judiciaire »
Expliquant que c’est une musique entêtante, depuis plusieurs années, dont le refrain occupe nos colonnes… Enquête préliminaire, perquisition, garde à vue, mise en examen, condamnation (plus rarement).
Suit une longue liste d’élus marseillais de tout bord, la liste à la Prévert, non exhaustive, figure dans La Provence : Guerini, Andréoni, Belviso, Jibrayel, Zéribi, Povinelli, Andrieux, Vassal…
Musique marseillaise entêtante…

Michel Grossiord

Cet article La Revue de Presse du jour –20/09/2017 est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Jean-Jacques Kantorow, du violon à la direction https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/jean-jacques-kantorow-violon-a-direction/ Wed, 20 Sep 2017 22:54:20 +0000 https://www.radioclassique.fr/?post_type=post&p=97314 Ce jeudi 21 septembre à 20 heures, Laure Mézan reçoit le violoniste et chef d’orchestre...

Cet article Jean-Jacques Kantorow, du violon à la direction est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Ce jeudi 21 septembre à 20 heures, Laure Mézan reçoit le violoniste et chef d’orchestre Jean-Jacques Kantorow, qui sera à l’affiche du Festival de Laon, le vendredi 29 septembre.

Diplômé du conservatoire de Nice, Jean-Jacques Kantorow a entamé une carrière internationale de violoniste dans les années 70, avant de devenir directeur musical de l’Orchestre d’Auvergne en 1981, puis de l’Orchestre de chambre de Paris. En décembre 2011, il a été nommé chef d’orchestre de l’Orchestre symphonique d’Orléans à la suite de la disparition de Jean-Marc Cochereau. A bientôt 72 ans, Jean-Jacques Kantorow a enregistré les principales œuvres du répertoire avec, notamment, le chef d’orchestre Emmanuel Krivine.
Le 29 septembre, au Festival de Laon (Aisne), il dirigera l’Orchestre de chambre de Genève et le Trio Wanderer. Au programme : Beethoven (Triple Concerto pour piano, violon, violoncelle et orchestre op.56) et Mozart (Symphonie n°40 en Sol mineur K.550).
Pour écouter les podcasts de l’émission, cliquez ici : https://www.radioclassique.fr/radio/emissions/le-journal-du-classique/

Cet article Jean-Jacques Kantorow, du violon à la direction est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Le dernier récital « Vers la flamme » de Laure Favre-Kahn https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/dernier-recital-vers-flamme-de-laure-favre-kahn/ Wed, 20 Sep 2017 22:38:14 +0000 https://www.radioclassique.fr/?post_type=post&p=100836 Une confidence brûlante Laure Favre-Kahn a choisi d’articuler son programme autour de deux œuvres très...

Cet article Le dernier récital « Vers la flamme » de Laure Favre-Kahn est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Une confidence brûlante

Laure Favre-Kahn a choisi d’articuler son programme autour de deux œuvres très importantes dans son parcours pianistique : Scarbo, extrait de Gaspard de la nuit de Ravel et les Scènes d’enfants de Schumann. « Je suis dans l’apaisement avec les pièces calmes et dans l’exaltation totale grâce à l’énergie déployée dans Scrabo, Funérailles ou Vers la flamme. Passer d’une pièce contemplative comme Au Couvent à la noirceur des Funérailles, d’une œuvre spirituelle comme l’Adagio de Bach au bouillonnement de Vers la flamme est un exercice que je pratique en concert depuis longtemps maintenant. J’aime cette complexité et cette approche du piano, riche et dense, qui révèlent de nombreux aspects de la personnalité », confie la pianiste au seuil de ce récital placé sous le signe de la confidence brûlante.

Laure Favre-Kahn (piano) joue Haendel, Ravel, Gluck, Liszt, Borodine, Schumann, Scriabine et Marcello/Bach (1 CD Naïve)

Cet article Le dernier récital « Vers la flamme » de Laure Favre-Kahn est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Depardieu, passion Barbara https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/depardieu-passion-barbara/ Wed, 20 Sep 2017 22:24:26 +0000 https://www.radioclassique.fr/?post_type=post&p=97263 De quelle manière rendre hommage à une artiste telle que Barbara ? Gérard Depardieu a...

Cet article Depardieu, passion Barbara est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
De quelle manière rendre hommage à une artiste telle que Barbara ? Gérard Depardieu a immédiatement trouvé la réponse. Comme une évidence, ayant déjà enregistré un album avec elle en 1986 (« Lily Passion »), il revient sur scène pour interpréter les plus beaux airs de la chanteuse.
L’acteur s’est adjoint les services du musicien Gérard Daguerre : chef d’orchestre et pianiste, celui-ci fut le compagnon de route de Barbara pendant dix-sept ans, jusqu’à sa disparition en 1997. A eux deux, ils ont retravaillé et réarrangé les chansons de Barbara à Précy-sur-Marne, demeure de la « dame en noir ». A force de chercher, de s’inspirer, de comprendre et de ressentir ses mélodies, les deux artistes sont parvenus au résultat souhaité : un album de quatorze chansons, enregistrées début 2017 dans la magie du petit théâtre de Précy, incluant les plus beaux textes de Barbara comme « Nantes », et « A force de » …
Après leurs concerts exceptionnels donnés en février dernier à guichets fermés aux Bouffes du Nord, un accueil du public et des critiques enthousiaste, les deux artistes poursuivent l’aventure au Cirque d’Hiver du mardi 7 au dimanche 12 novembre 2017. Pensez vite à réserver !
Ingrid Foubert

Cirque d’hiver à Paris
110 rue Amelot 75011 Paris
Tel: 01 47 00 28 81
Fax: 01 47 00 16 75
Mail : infos@cirquedhiver.com
Tarifs : A partir de 77,00 €
http://bit.ly/2ffOsHw

Cet article Depardieu, passion Barbara est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Avec Patrick Chesnais, « tant qu’il y a de l’amour »… https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/patrick-chesnais-tant-quil-y-a-de-lamour/ Wed, 20 Sep 2017 22:20:15 +0000 https://www.radioclassique.fr/?post_type=post&p=94705 Ce mardi 21 septembre à 18 heures, Olivier Bellamy reçoit le comédien Patrick Chesnais pour la...

Cet article Avec Patrick Chesnais, « tant qu’il y a de l’amour »… est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Ce mardi 21 septembre à 18 heures, Olivier Bellamy reçoit le comédien Patrick Chesnais pour la pièce « Tant qu’il y a de l’amour » qui vient de démarrer au Théâtre de la Michodière (Paris IIe).

César du meilleur acteur dans un second rôle en 1989 pour sa composition dans « La Lectrice » de Michel Deville, nommé au César du meilleur acteur en 2006 pour le très remarqué « Je ne suis pas là pour être aimé », de Stéphane Brizé, Patrick Chesnais est, depuis plus de trente ans, l’une des figures les plus attachantes du cinéma et du théâtre français. Habitué, à ses débuts, à des rôles atypiques, il s’est ensuite illustré dans des comédies populaires (« Les Cigognes n’en font qu’à leur tête » et « Promotion canapé ») et tourne désormais avec une toute nouvelle génération de cinéastes.
Aux côtés de Marie-Anne Chazel, de l’ex-Miss France Valérie Bègue et de Laurent Gamelon, Patrick Chesnais est aujourd’hui à l’affiche de la pièce « Tant qu’il y a de l’amour », qui réunit tous les ingrédients de la comédie : amant, jeune maîtresse, poison et passion. Leçon de vie et d’espoir, la pièce nous rappelle que « tant qu’il y a de l’amour »… ce n’est pas mort !

Pour écouter les podcasts de l’émission, cliquez ici : https://www.radioclassique.fr/radio/emissions/passion-classique/

Cet article Avec Patrick Chesnais, « tant qu’il y a de l’amour »… est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Krystian Zimerman joue Franz Schubert https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/krystian-zimerman-joue-franz-schubert/ Wed, 20 Sep 2017 13:02:34 +0000 https://www.radioclassique.fr/?post_type=post&p=100720 Drame et intensité Pour son premier album en solo depuis plus de vingt-cinq ans, Krystian...

Cet article Krystian Zimerman joue Franz Schubert est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Drame et intensité

Pour son premier album en solo depuis plus de vingt-cinq ans, Krystian Zimerman a choisi le drame et l’intensité des dernières sonates pour piano de Franz Schubert (D. 959 et D. 960), composées quelques jours avant sa mort à l’âge de 31 ans. L’approche du pianiste polonais met en évidence leurs natures expérimentale et visionnaire.
Krystian Zimerman a mis à profit son soixantième anniversaire – qu’il a célébré en décembre dernier – afin d’explorer ce « Chant du cygne » pianistique du compositeur : « Mon intense respect pour ces œuvres – comme pour les dernières sonates de Beethoven – s’accompagnait d’une crainte énorme », se rappelle-t-il. « Mais je me suis rendu compte que le temps était venu, après quelque trente années de compagnonnage avec elles. Schubert était malade, certes, mais il était toujours en très bonne forme et s’est rempli d’un merveilleux sens de l’humour quand il a écrit ce qui s’est avéré être ses dernières sonates. Avec elles, le compositeur « passe à la vitesse supérieure, ose des choses radicalement nouvelles d’un point de vue harmonique et polyphonique. Par rapport à ses sonates antérieures, on pourrait presque imaginer qu’elles sont d’un autre compositeur. »

Franz Schubert : Sonates pour piano D. 959 et D. 960. Krystian Zimerman, piano (1 CD Deutsche Grammophon)

Cet article Krystian Zimerman joue Franz Schubert est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Bismuth et Paulello : un clavier révolutionnaire en hommage à Beethoven https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/bismuth-paulello-clavier-revolutionnaire-hommage-a-beethoven/ Wed, 20 Sep 2017 12:57:21 +0000 https://www.radioclassique.fr/?post_type=post&p=97472 Ce mercredi 20 septembre à 20 heures, Laure Mézan reçoit le pianiste David Bismuth et...

Cet article Bismuth et Paulello : un clavier révolutionnaire en hommage à Beethoven est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Ce mercredi 20 septembre à 20 heures, Laure Mézan reçoit le pianiste David Bismuth et le facteur de piano Stephen Paulello pour la sortie du CD « Beethoven et ses maîtres ».

Désigné par le magazine « Pianiste » comme l’un des dix pianistes français les plus doués de sa génération, David Bismuth est salué par la critique pour son jeu lumineux et profond, où se conjuguent science de l’architecture et poésie du timbre. Ces dernières saisons, il s’est produit, notamment, avec l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, ou encore l’Orchestre philharmonique de Nice.
Il vient de sortir un nouveau CD consacré à « Beethoven et ses maîtres », enregistré sur un piano de Stephen Paulello. Dernier facteur de piano indépendant de France, installé dans l’Yonne, celui-ci a révolutionné le piano en 2015, en concevant un modèle à 102 touches. L’instrument, qui compte habituellement 88 touches, n’avait quasiment pas évolué… depuis 1880 !

Pour écouter les podcasts de l’émission, cliquez ici : https://www.radioclassique.fr/radio/emissions/le-journal-du-classique/

Cet article Bismuth et Paulello : un clavier révolutionnaire en hommage à Beethoven est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Emmanuel Hoog, entrepreneur culturel https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/emmanuel-hoog-entrepreneur-culturel/ Wed, 20 Sep 2017 12:29:33 +0000 https://www.radioclassique.fr/?post_type=post&p=97269 Ce mercredi 20 septembre à 18 heures, Olivier Bellamy reçoit Emmanuel Hoog, personnalité du monde...

Cet article Emmanuel Hoog, entrepreneur culturel est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Ce mercredi 20 septembre à 18 heures, Olivier Bellamy reçoit Emmanuel Hoog, personnalité du monde de la culture et des médias. Actuellement président-directeur général de l’Agence France-Presse, il fut auparavant PDG de l’Institut national de l’audiovisuel (INA), de 2001 à 2010.
Sur son bureau, surplombant la place de la Bourse à Paris, les portraits de deux de ses figures tutélaires : l’une de Winston Churchill et l’autre de Giorgio Strehler. Du lord britannique, Emmanuel Hoog admire le sens de l’État. Avec le génial metteur en scène italien, il partage un amour du théâtre et de la culture. Toute la carrière d’Emmanuel Hoog se sera déroulée entre ces deux pôles.
À sa sortie de l’ENA en 1988, Hoog est entré au ministère de la Culture et de la communication, sous la tutelle de Jack Lang. En 1992, il fut nommé administrateur du théâtre de l’Odéon et devint, plus tard, conseiller chargé de la culture et des médias auprès de Laurent Fabius, d’abord à la présidence de l’Assemblée nationale entre 1997 et 2000, puis au Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie jusqu’en 2001. Durant cette période, il lança le Printemps des Poètes aux côtés de Jack Lang.
En janvier 2010, encore P-DG de l’INA, Emmanuel Hoog se vit confier par le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, une mission de médiation sur la gestion des droits musicaux en ligne. Après un an de concertation avec les différents acteurs de la filière musicale, cette mission aboutit à la signature d’un accord portant sur « 13 engagements pour la musique en ligne », dont le suivi a été confié à l’Hadopi.

Pour écouter les podcasts de l’émission, cliquez ici : https://www.radioclassique.fr/radio/emissions/passion-classique/

Cet article Emmanuel Hoog, entrepreneur culturel est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
Vincent Cassel, le Gauguin de l’exil à Tahiti https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/vincent-cassel-gauguin-de-lexil-a-tahiti/ Wed, 20 Sep 2017 12:24:52 +0000 https://www.radioclassique.fr/?post_type=post&p=100495 En 1891 Paul Gauguin s’exile à Tahiti. Il chercher à trouver sa peinture, en homme...

Cet article Vincent Cassel, le Gauguin de l’exil à Tahiti est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>
En 1891 Paul Gauguin s’exile à Tahiti. Il chercher à trouver sa peinture, en homme libre, en sauvage, loin des codes moraux, politiques et esthétiques de l’Europe civilisée. Il s’enfonce dans la jungle, bravant la solitude, la pauvreté, la maladie. Il y rencontrera Tehura, qui deviendra sa femme, et le sujet de ses plus grandes toiles. Ils vivront une idylle passionnelle mais tragique…

Le film « Gauguin, Voyage à Tahiti » n’est pas un biopic comme les autres. Il relate un évènement marquant dans la vie du peintre : son premier voyage à Tahiti. D’un Paris insalubre et lugubre à Tahiti légère et libre, le réalisateur Edouard Deluc rend compte fidèlement de la vision de Gauguin sur son époque. Avec un genre de « caméra embarquée », le film prend des allures de documentaire.

Vincent Cassel interprète passionnément le rôle de l’artiste, en pleine recherche créatrice. Un personnage qui oscille entre la folie, l’angoisse et le goût de vivre. Le rôle de Tehura va à ravir à la malicieuse et excellente Tuhaï Adams. La ressemblance entre l’actrice et les toiles originales de Gauguin est frappante. Sa sensibilité, sa façon de se tenir, et la douceur de ses gestes se retrouvent dans chacun des tableaux de l’artiste.

Ingrid Foubert

Cet article Vincent Cassel, le Gauguin de l’exil à Tahiti est apparu en premier sur Radio Classique.

]]>