Anna Netrebko, Jonas Kaufmann et Roberto Alagna : l’Opéra de Vienne dévoile sa saison 2020/2021

Pour leurs débuts à la tête du Wiener Staatsoper, Bogdan Rošcic, Philippe Jordan et Martin Schläpfer proposent une nouvelle saison 2020/2021 riche et ambitieuse avec 10 nouvelles productions d’opéras.

 

Priorité à Mozart, Wagner et aux grands opéras classiques du XXe siècle

Restrictions sanitaires oblige, c’est sans public et à l’occasion d’une retransmission en direct sur la 1ère chaîne de télévision autrichienne que la nouvelle direction de l’Opéra de Vienne a présenté le programme de la saison 2020/2021. Bogdan Rošcic, le directeur général autrichien qui succède à Dominique Meyer (parti diriger la Scala de Milan), Philippe Jordan, directeur musical et son compatriote suisse Martin Schläpfer, directeur du ballet (à la place de Manuel Legris) ont donc donné le coup d’envoi de leur collaboration avec l’institution autrichienne. Le début d’une nouvelle ère pour l’Opéra de Vienne qui doit également gérer la sortie de crise du coronavirus qui l’a contraint à suspendre ses activités depuis le 11 mars jusqu’au 30 juin, au minimum.

 

A lire aussi

 

En ce qui concerne la programmation lyrique, priorité sera donnée aux répertoires de Mozart, Wagner et aux opéras du XXe siècle qui sont devenus des classiques pour garder le lien entre tradition et composition contemporaine avec la présence des plus grands noms du chant comme Netrebko, Garanča, Yende, Kaufmann, Schrott, Alagna ou Flórez mais également des chefs d’orchestre invités tels que l’Allemand Christian Thielemann, l’Autrichien Franz Welser-Möst ou le Français Bertrand de Billy.

 

Anna Netrebko, Pretty Yende, Plácido Domingo, Jonas Kaufmann, Roberto Alagna et Ludovic Tézier à l’affiche

10 nouvelles productions seront proposées cette année à commencer, le 7 septembre, par « Madame Butterly » de Giaccomo Puccini que dirigera Philippe Jordan dans une mise en scène d’Anthony Minghella (« Le patient anglais », « Le talentueux M. Ripley ») avec Asmik Grigorian, Freddie De Tommaso dans le rôle de Pinkerton que reprendra Roberto Alagna fin mars 2021.

 

A lire aussi

 

Suivront : « L’enlèvement au sérail » de Wolfgang Amadeus Mozart (avec Lisette Oropesa), « Eugène Onéguine » de Piotr Tchaïkovski,  « Das verratene Meer » (The Betrayed Sea) de Hans Werner Henze, « Carmen » de Georges Bizet avec Anita Rachvelishvili dans le rôle titre, « La Traviata » de Giuseppe Verdi avec Pretty Yende, « Parsifal » de Richard Wagner avec Jonas Kaufmann et Ludovic Tézier, « Faust » de Charles Gounod avec Juan Diego Flórez et Nicole Car (dirigé par Bertrand de Billy), « Le Couronnement de Poppée » de Claudio Monteverdi et enfin « Macbeth » de Giuseppe Verdi avec Anna Netrebko et Luca Salsi. Sans oublier des représentations de « Simon Boccanegra » (avec Plácido Domingo), « La Bohème », « Tosca », « Manon », « Les noces de Figaro »… et tant d’autres grands opéras.

 

Mozart et Rossini pour les jeunes

Outre des récitals de prestige comme ceux que donneront notamment Diana Damrau ou Erwin Schrott, des masterclass (Juan Diego Flórez), la nouvelle direction de l’Opéra de Vienne va continuer à fidéliser le jeune public avec des adaptations de grandes œuvres de Mozart (« La Flûte Enchantée », « L’Enlèvement au Sérail »…) qui leur seront réservées dans les locaux de l’institution mais également en itinérance avec le spectacle « Le Barbier pour Enfants », inspiré de l’opéra de Gioachino Rossiniqui parcourt l’Autriche et l’Allemagne.

 

 

A lire aussi

 

Pour ses débuts à la tête du ballet du Wiener Staatsoper, Martin Schläpfer proposera plusieurs nouveautés dont le « Hollands Meister » de Sol León et Paul Lightfoot ou « le requiem allemand », créé par le chorégraphe suisse sur une musique de Johannes Brahms. Sans oublier le grand bal de l’Opéra de Vienne pour sa 65édition depuis la fin de la 2guerre mondiale. Les 144 couples de débutants (âgés de 17 à 24 ans) donneront rendez-vous aux 5000 spectateurs le jeudi 11 février 2021.

Le programme complet de la saison 2020/2021 de l’Opéra de Vienne

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique