Georges Bizet

(1838-1875) Epoque Romantique

« Nul n’est prophète en son pays. Les Parisiens n’ont pas su comprendre Carmen. Néanmoins, je suis certain que, d’ici dix ans, ce sera l’opéra le plus populaire du monde. » Tchaïkovski réalisa d’emblée l’importance du chef-d’œuvre de Bizet, mal reçu le 3 mars 1875 à l’Opéra-Comique. Empruntée à la nouvelle de Mérimée, l’intrigue se heurtait aux valeurs de l’époque, mais la puissance musicale et la vérité des personnages allaient s’imposer. Selon une légende, les critiques haineuses (« des femelles vomies de l’enfer », etc.) auraient précipité la disparition de Bizet à moins de 37 ans, succombant à une crise cardiaque trois mois après la création. Ce soir-là pourtant, grâce au public, Carmen en était à sa trente-troisième représentation, soit davantage qu’aucun autre de ses ouvrages lyriques, même Les Pêcheurs de perles, composé dès 1863 sur un livret conventionnel – sorte de Norma cinghalaise – mais témoignant déjà d’une invention mélodique d’une rare finesse.

Francis Drésel, directeur de la programmation musicale de Radio Classique