Découvrez les programmes du TCE et de l’Opéra de Lyon pour 2020/2021 !

Même si les grandes institutions musicales françaises souffrent en cette période de restrictions dues à la pandémie de coronavirus, cela ne les empêche pas de préparer l’avenir. Le Théâtre des Champs-Élysées et l’Opéra de Lyon viennent de dévoiler leur ambitieuse programmation pour la saison 2020/2021.

 

Plus de 200 levers de rideaux Théâtre des Champs-Élysées

Comme chaque année, le Théâtre des Champs-Élysées (TCE) proposera une programmation d’une grande diversité de genres, d’artistes (de renom et de jeunes talents), de répertoire. « C’est notre ADN » insiste Michel Franck, le directeur général du TCE depuis 10 ans. Pas moins de 6 opéras seront mis en scène dont le Messie de Haendel/Mozart, en coproduction avec le Festival de Salzbourg, dans une mise en scène de Bob Wilson et dirigé par Marc Minkowski, qui ouvrira la saison en septembre prochain. A noter la création mondiale de Point d’orgue de Thierry Escaich (sur un livret d’Olivier Py), La Somnambule de Vincenzo Bellini, sera mise en scène par Rolando Villazón et dirigée par Riccardo Frizza, et puis l’opéra jeune public et participatif, cette année une adaptation de L’Elixir d’amour de Donizetti, qui permettra à un public familial, mais aussi à plus de 14 000 élèves, de chanter.

À lire aussi

 

Mettre en avant les jeunes talents, dans tous les genres, une priorité constante du TCE qui organisera une fête spéciale à leur intention en septembre avec l’Orchestre de chambre de Paris, du violon (un week-end est consacré aux jeunes violonistes), des pianistes (Adam Laloum, Sunwook Kim, Seong-Jin Cho, Kit Armstrong…), des chanteurs (Jodie Devos, Emoke Baráth, ElsaDreisig…), des chefs d’orchestre (Lahav Shani, Gustavo Gimeno, Marzena Diakun…). Des valeurs montantes qui côtoieront notamment les grands noms du lyrique que l’on pourra entendre en récital, tels Sonya Yoncheva, Pretty Yende, Karine Deshayes, Sabine Devieilhe, Patricia Petibon, Jonas Kaufmann, Philippe Jaroussky, Benjamin Bernheim, Jakub Józef Orlinski… Il y aura aussi de la danse au TCE qui fêtera notamment, avec le Royal Swedish Ballet et Nicolas Le Riche, le Centenaire des Ballets Suédois.

 

Le répertoire lyrique russe à l’honneur de l’Opéra de Lyon

Une programmation qui fait cohabiter œuvres du grand répertoire, opéras plus rares, et créations contemporaines ; sur l’invitation à des metteurs en scène et artistes issus de diverses disciplines – théâtre, cinéma, vidéo, arts plastiques, arts du cirque – et de cultures diverses. Mais aussi sur une diversité des propositions musicales et culturelles – avec Opéra Underground –, des formes avec une programmation En famille et des œuvres proposées en dehors de l’Opéra tout au long des saisons. Ce sont les principes qui ont présidé à la programmation lyrique de la saison 2020-2021 qu’a dévoilée Serge Dorny, le directeur général de l’Opéra de Lyon. Le répertoire russe y sera à l’honneur avec Nikolaï Rimski-Korsakov (Le Coq d’or)et Igor Stravinsky (Le Rossignol et autres fables).

 

À lire aussi

 

Dans le cadre du Festival Femmes libres, l’Opéra de Lyon invitera à découvrir Ariane et BarbeBleue de Paul Dukas, Le Château de BarbeBleue de Béla Bartók et Pelléas et Mélisande, une création inspirée de Maeterlinck. Une trilogie qui questionne les relations entre les hommes et les femmes. Pour clore la saison lyrique, l’Opéra de Lyon proposera Der Freischütz de Carl Maria von Weber, dirigé par Daniele Rustioni, chef principal de l’orchestre lyonnais.

 

Philippe Gault