Vincenzo Bellini

(1801-1835) Période romantique

Né en 1801 à Catane dans une famille de musicien, Vincenzo Bellini montre très tôt des dispositions musicales exceptionnelles. Il parfait sa formation au Conservatoire de Naples avant d’y produire son premier opéra, Adelson e Salvini, avec une distribution composée d’étudiants. Aux côtés du librettiste Felice Romani, qui lui donnera six autres livrets, il écrit son premier grand succès, Il Pirata, créé à La Scala de Milan. Viendront ensuite Capuleti e i Montecchi, La Sonnambula, puis ses deux chefs-d’œuvre, Norma et I Puritani. A Paris où il se fixe en 1833, il fait la connaissance de Chopin, Cherubini, Liszt ou Rossini. A la différence de ce dernier, le Sicilien cultive moins la virtuosité des vocalises que « la vérité et la puissance de la déclamation » coulées dans de longues mélodies qui ne seront pas sans influences sur Chopin ou, si surprenant que cela puisse paraître, Wagner, dont la Mort d’Isolde se souvient de celle de Norma. Emporté par un cancer à 34 ans, Vincenzo Bellini incarne pour bien des mélomanes le Bel canto porté à son ultime degré d’achèvement. On lui doit également quelques pages de musique sacrée et pour orchestre ainsi qu’un bref et célèbre Concerto pour hautbois.

https://www.youtube.com/watch?v=U-wiHzq_Bbk