Airbnb : Quelle est la recette du succès de la plateforme ?

istock

Brian Chesky, le patron de Airbnb était interviewé ce matin, dans Les Echos. Entre inflation et pandémie, comment se porte le géant du tourisme ? Le point sur cette plateforme d’hébergement, qui met des logements en location sur tous les continents.

En plein Covid, quand on ne pouvait plus voyager et que l’on n’avait pas du tout envie d’aller habiter chez quelqu’un qu’on ne connaissait pas, Airbnb a souffert. Mais depuis, la pandémie a été surmontée, l’envie de voyager est revenue.

On a commencé par voyager à l’intérieur des frontières nationales, puis chez ses voisins et on voit maintenant repartir le tourisme à l’international. Il y a une vraie demande, et donc Airbnb – qui propose des logements sur tous les continents – en profite.

Le chiffre d’affaires de Airbnb s’élevait à 2 milliards de dollars l’an dernier

L’an dernier, le géant du tourisme a quand même dégagé son premier résultat net positif sur un exercice complet en gagnant presque 2 milliards sur un peu plus de 8,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Alors, pourquoi Airbnb est devenu si rentable ? Le premier secret, c’est que le groupe n’a pas besoin de produire ou de gérer ce qu’il vend.

A lire aussi

 

Dans l’hôtellerie, il faut investir dans la pierre et dans le personnel. Ca coute de l’argent même quand on n’a pas de clients. Airbnb est un intermédiaire qui prélève sa commission d’un peu moins de 15%. La clef, c’est d’avoir du volume pour amortir les frais informatiques et de marketing.

Quand on est l’incontestable numéro un, on bénéficie d’un effet d’échelle. Comme on a beaucoup d’offres, on a par conséquent, beaucoup de clients et comme on a beaucoup de clients, on a beaucoup d’offres. C’est un cercle vertueux. Enfin, pour être rentable, le groupe a réduit ses coûts et stoppé des diversifications pendant le Covid. Un bon business bien géré est rentable.

Airbnb veut remettre l’accent sur les chambres louées chez l’habitant

Mais est-ce qu’il y a encore de vraies perspectives de croissance ? Le tourisme est un marché d’avenir, surtout qu’avec l’enrichissement de la planète, la montée en puissance des classes moyennes et le développement de la société du loisir un peu partout, la demande va grimper. Cela dit, on le voit en France ou ailleurs, la airbnbisation de plein de villes commence à irriter les habitants et les élus. Des logements sortent du marché locatif, les prix du foncier grimpent, les touristes réveillent les voisins avec leurs valises à roulettes…

A lire aussi

 

Les hôteliers ont aussi des arguments pour accuser airbnb de concurrence déloyale. La régulation va donc être sans doute de plus en plus dure. Mais il y a plein de gens qui veulent louer pour gagner de l’argent. Demandez aux Parisiens qui attendent déjà les JO. Il y a un vrai réservoir de croissance. Airbnb veut aussi, cette année, remettre l’accent sur les chambres louées chez l’habitant.

Une solution moins chère et moins victime de l’encadrement. En plus, en période d’inflation, les solutions moins chères que propose le groupe américain peuvent séduire. On peut donc être relativement confiant pour Airbnb.

David Barroux

Retrouvez tous les articles liés à l’actualité économique