Pierre-Alain de Garrigues, star des gamers et voix de Radio Classique depuis 15 ans !

Pierre-Alain de Garrigues (dit « PADG ») est l’une des voix historiques de Radio Classique. Celui qui est surnommé « Monsieur Pub » (Trésors de Kellog’s, les Tic Tac ou encore Carte Noire) a aussi prêté sa voix à des dizaines d’émissions de télévision, des documentaires, des films et est devenu une véritable icône de la communauté de gamers pour ses doublages dans de nombreux jeux vidéos cultes : League of Legends, World of Warcraft, Rayman, Les Lapins crétins … Découvrez l’homme caché derrière les jingles de la Radio Classique !

Pierre-Alain de Garrigues : « La voix de Radio Classique est une caresse »

Comment devient-on une voix ?

Derrière le métier de voix, il y a la plupart du temps un comédien. Pourtant, je n’ai pas suivi de formation classique de théâtre. J’ai fait des études littéraires mais je viens de la musique, pas du classique, mais du funk. Je suis batteur professionnel au départ, j’ai monté un groupe avec mes frères et sœurs, on jouait de la soul et du funk. C’était un truc de frangins, mais on était pas mauvais du tout ! Je chantais à la batterie, un peu comme Phil Collins, ce qui développe des qualités pour travailler la rythmique et la hauteur de voix. Du coup, j’ai beaucoup travaillé avec la voix avant de faire des voix.

A lire aussi

 

Comment es-tu devenu la voix de Radio Classique ? Et comment décrirais-tu la voix que tu utilises ?

J’ai été recruté à une époque où je faisais énormément de pubs. Je travaillais beaucoup avec Sébastien Lancrenon et le jour où il est devenu directeur d’antenne il m’a demandé de devenir la voix de Radio Classique aux côtés de Nathalie Spitzer. Ce qu’on a tout de suite retenu comme idée pour la voix c’était une idée de douceur. La voix de Radio Classique, c’est une caresse. C’est un ton en opposition avec d’autres radios ou télés où tout est super rythmé. Ici, à Radio Classique, la voix est une réassurance, comme si on te disait : « ne t’en fais pas, ça va aller ». C’est un des endroits dans mon boulot où je met le plus d’amour, où j’essaye de véhiculer le plus de tendresse dans ma voix. Cette douceur, on la retrouve dans la voix de Nathalie Spitzer, et aussi toute la journée à l’antenne, quand on écoute entre autres les voix d’Elodie Fondacci et de Laure Mézan.

 

Tu doubles des voix-off dans tellement d’univers différents, des jeux vidéos à une radio de musique classique, as-tu une appétence pour ces domaines ?

Je ne joue absolument pas aux jeux vidéos. Je ne sais même pas où sont les touches sur la manette. Mais je suis un peu mélomane. J’écoute du funk de la new soul et beaucoup de musiques de méditation très enveloppantes. Côté musique classique, je vais surtout écouter des musiques de films, dont les compositeurs s’inspirent beaucoup de la musique classique. Evidemment j’adore l’indétrônable John Williams, mais j’aime aussi beaucoup ce que fait James Horner ou ceux qui travaillent avec Pixar notamment Michael Giacchino, et puis forcément Ennio Morricone ! En classique j’ai des goûts simples, j’adore Mozart, Fauré, Tchaïkovski, les gymnopédies d’Erik Satie

 

A lire aussi

 

Si les auditeurs de Radio Classique connaissent par cœur la voix calme et posée de Pierre-Alain de Garrigues, ils ne connaissent pas forcément celles des centaines de personnages qu’il a doublé au cinéma ou dans les jeux vidéos, des voix terrifiantes, excitées, diaboliques ! Et si la voix de Radio Classique devenait la voix …

… de Gollum, la créature du Seigneur des Anneaux

 

… du chaleureux aubergiste du jeux-vidéo Hearthstone

 

... d’un orque, un monstre hideux et terrifiant

 

… de Kled, le cavalier colérique du jeux-vidéo League of Legends

 

… pour ceux qui commenceraient à s’attacher à lui, rassurez vous ! Pierre-Alain de Garrigues sera toujours la voix de Radio Classique dans 30 ans !

 

 

Retrouvez l’actualité du Classique