Gabriel Fauré

Gabriel Fauré est le successeur de Saint-Saëns à la Madeleine, où ce dernier est resté vingt ans organiste. Ayant quitté son Ariège natale dès l’âge de neuf ans, il suit les cours de l’Ecole Niedermeyer, où Saint-Saëns enseigne le piano et lui révèle Liszt et Schumann. Ses premières œuvres semblent celles d’un héritier des pianistes romantiques, en formes brèves (Nocturnes, Impromptus…) comme en musique de chambre. Son style s’affirme à partir des années 1880 dans ses mélodies, son Elégie, puis son Requiem et sa Pavane. Ses chefs-d’œuvre tardifs procèdent d’un univers très personnel, en raison peut-être de la surdité qui l’isole… sans nuire à sa carrière, puisqu’il est nommé directeur du Conservatoire de Paris en 1905, après y avoir enseigné la composition (parmi ses élèves figure Maurice Ravel).

Francis Drésel, directeur de la programmation musicale de Radio Classique