WILLIAMS John – LA BIOGRAPHIE

(Né en 1932) Epoque contemporaine

John Williams est l’un des compositeurs de musique de film les plus connus et les plus appréciés aujourd’hui. Ses bandes-originales symphoniques inspirées par la musique romantique sont attachées à certains des plus grands succès d’Hollywood. Mieux, elles ont contribué à leur popularité.

 

John Williams en 10 dates

  • 8 février 1932 : naissance à New-York, Etats-Unis
  • 1952 : première bande-originale pour un film alors qu’il fait son service militaire
  • 1971 : premier Oscar pour l’adaptation au cinéma de la comédie musicale Un violon sur le toit
  • 1976 : première collaboration avec Steven Spielberg pour Sugarland Express
  • 1977 : Star Wars un nouvel espoir, succès mondial et Rencontres du troisième type
  • 1981 : Indiana Jones, Les Aventuriers de l’arche perdue
  • 1993 : Jurassic Park
  • 2001 : Harry Potter à l’école des sorciers
  • 2008 : Air and Simple gifts pour l’investiture de Barack Obama
  • Janvier 2020 : 52ème nomination aux Oscars pour Star Wars IX

 

Pianiste de jazz à ses débuts, il réalise sa première BO pour un film de promotion touristique

Fils d’un père percussionniste, John Williams naît en 1932 à New-York. Il tombe dans la musique tout petit et, enfant, joue de la trompette, du trombone et du piano. Il perfectionne son art à l’université de Los Angeles, mais aussi pendant son service militaire dans l’US Air Force où il est affecté dans un orchestre militaire.

 

à lire aussi

 

C’est à cette occasion qu’il réalise sa première bande-originale de film, en 1952 : il dirige une dizaine de camarades pour enregistrer l’accompagnement d’un film de promotion touristique intitulé You are welcome. Bien avant les histoires d’aventuriers ou d’extraterrestres, une valise qui parle vante les mérites de l’île de Terre-Neuve au Canada. Il ne s’agit pas encore de compositions originales mais de chansons traditionnelles.

 


You are welcome, première musique de film de John Williams
 

 

C’est à la Juilliard School qu’il s’oriente vers la composition

Une fois son service terminé, John Williams intègre la Juilliard School, la prestigieuse école de musique américaine. La journée il étudie la composition, encouragée par sa professeure, le soir il joue du piano dans les clubs de jazz new-yorkais.

 

A lire aussi

 

Il continue à jouer du piano à Los Angeles après avoir obtenu son diplôme. Il travaille comme musicien à Hollywood, notamment sous la baguette d’Henry Mancini. Le musicien accompagne par exemple Marylin Monroe dans Certains l’aiment chaud de Billy Wilder. Il travaille également comme arrangeur pour la télévision et le cinéma et commence à se faire connaître.

 

Steven Spielberg aime tellement la musique de John Williams qu’il fait tout pour décrocher un rendez-vous avec le compositeur

John Williams devient donc un arrangeur puis un compositeur reconnu à Hollywood. Parmi les personnes marquées par son travail, un jeune homme de 23 ans qui sort de la projection du film The Reivers tellement marqué par la musique qu’il se jure de travailler avec le compositeur. Nous sommes en 1969 et trois ans après ce jeune Steven Spielberg commence à travailler sur Sugarland Express, sorti en 1976. Il fait des pieds et des mains pour rencontrer le musicien et n’hésite pas à l’inviter dans un restaurant chic de Beverly Hills quand celui-ci accepte un rendez-vous. John Williams est alors âgé de 40 ans, il racontera plus tard avoir eu l’impression de se retrouver face à un adolescent qui ne savait pas servir le vin. Mais malgré son air juvénile, Spielberg l’impressionne : il est capable de fredonner plusieurs mélodies composées par Williams pour la télévision et le cinéma, des airs qu’il avait lui-même oubliés.

 

Le cinéaste et le compositeur deviennent tous les deux extrêmement populaires grâce à leur travail ensemble

C’est le début d’une collaboration de cinq décennies. Mais elle aurait pu s’arrêter dès le deuxième film de Spielberg. L’histoire d’un requin qui terrorise une île : Les dents de la mer.

 


Le thème de Dents de la mer, film de Steven Spielberg
 

La proposition du musicien au cinéaste tient en… deux notes ! Un mi et un fa qui se répètent pour incarner la créature. L’opposé de ce que Spielberg à en tête : il pense d’abord à une blague mais finit par se laisser convaincre. Avec raison : le film est un immense succès et est considéré comme le premier blockbuster de l’histoire du cinéma. Il remporte trois Oscars, dont un pour la musique. C’est la deuxième statuette de John Williams, qui en a aujourd’hui obtenu 5 pour 52 nominations, un record.
Steven Spielberg a réalisé une trentaine de films qui ont marqué des millions de spectateurs : Indiana Jones, E.T. l’extraterrestre, Jurassic Park, Arrête-moi si tu peux… Ceux qu’il a faits sans son alter-ego à la musique se comptent sur les doigts d’une main : il n’y en a que quatre, et ce duo est devenu aussi important dans l’histoire du cinéma que les couples Hitchcock et Herrmann ou Fellini et Rota.

 

Le succès interplanétaire de Star Wars fait définitivement de John Williams un compositeur célèbre

Si beaucoup de films de Spielberg ont été aussi appréciés, c’est en partie grâce à leur musique. C’est la même chose pour la saga Star Wars. Le réalisateur George Lucas commence à travailler sur le montage de son film de science-fiction avec des morceaux de musique classique mais finit par chercher un compositeur qui pourrait lui fournir une musique originale. Son ami Steven Spielberg lui recommande John Williams.
Pour Un nouvel espoir, le premier épisode de cette saga qui compte maintenant neuf films principaux sorti en 1977, il compose une musique très inspirée par le romantisme. On peut y entendre des thèmes empruntés à Puccini, Tchaïkovsky, Paul Dukas, Gustav Holst… A tel point que certains parlent de plagiat.

Episode 1 de Retour Vers le Classique :

Il reprend des thèmes mais aussi des techniques : c’est lui qui développe et popularise le leitmotiv au cinéma. Cette technique, extrêmement utilisée par Wagner consiste à associer quelques notes à un personnage ou à un concept pour faciliter la compréhension de l’intrigue.

 

A lire aussi

 

John Williams était déjà un compositeur important avant Star Wars

Avec cette saga, il devient connu dans le monde entier : la bande-originale se vend à des millions d’exemplaires et obtient de nombreuses récompenses. Depuis, il a participé à tous les films de la saga et fait même une courte apparition dans le dernier, L’Ascension de Skywalker. Il y joue un barman extraterrestre du nom d’Oma Tres, l’anagramme de Maestro.

 

John Williams compose des classiques du cinéma mais aussi de la musique classique

Tout au long de sa carrière, John Williams a composé en parallèle des morceaux “classiques” comme une symphonie, des concertos et un Essai pour cordes. Certains morceaux ont été écrits spécialement pour de grands événements comme les Jeux olympiques ou l’investiture de Barack Obama en 2009. John Williams continue à travailler et il dirige régulièrement des concerts de ses œuvres.

 

Augustin Lefebvre

 

Plus de compositeurs