Maurice Ravel au Pays Basque, Satie à Honfleur, Berlioz en Isère : Découvrez la France des compositeurs !

Calips/Wikimedia Commons

Cet été 2021, encore marqué par la pandémie de Covid-19, est peut-être l’occasion pour vous de rester en France pour vos vacances. Nous vous proposons un tour des villes et régions marquées par les compositeurs. De Ravel à Satie, en passant par Berlioz, découvrez avec nous leurs lieux de naissance ou de villégiature.

Le Pays basque, la région de Maurice Ravel et de son Boléro

Le Pays basque a su attirer de grands noms de la musique tels que Sergueï Prokofiev, Igor Stravinsky, Francis Poulenc, Claude Debussy, Isaac Albéniz ou encore Jules Massenet. Maurice Ravel, lui, en est originaire et il y composa son très célèbre Boléro. Le compositeur naquit le 7 mars 1875 à Ciboure, un joli village au bord de l’Atlantique, situé en face de Saint-Jean-de-Luz. Sur le quai Ravel de Ciboure, vous pourrez admirer la demeure de son enfance au style hollandais.

A lire aussi

 

La maison Estebania, du nom de l’armateur cibourien qui la fit construire, abrite aujourd’hui l’Office de Tourisme ainsi que l’Académie Internationale Maurice Ravel. Cette bâtisse est également célèbre pour avoir été le lieu de résidence du cardinal Mazarin lors du mariage de Louis XIV et de l’infante d’Espagne Marie-Thérèse. Enfin, si vous passez au Pays basque cet été, vous pourrez assister à la première édition du Festival Ravel qui se déroulera du 22 août au 10 septembre.

 

Maison natale de Maurice Ravel à Ciboure

 

La Côte-Saint-André en Isère : la maison natale d’Hector Berlioz devenue un musée

Si vous aimez les paysages montagneux, vous apprécierez La Côte-Saint-André où est né Hector Berlioz le 11 décembre 1803. Le compositeur reste jusqu’à ses 18 ans dans cette petite ville située en Isère. Il y compose ses premières œuvres, avant de monter à Paris où il intègre le conservatoire de musique. Si la première partie de la vie d’Hector Berlioz est peu documentée jusqu’à ses 20 ans, il apparaît que le compositeur romantique était attaché à sa ville natale, en témoigne ses nombreux séjours à la Côte-Saint-André.

A lire aussi

 

Des années après sa mort en 1869 à Paris, sa maison natale devient un musée en 1935. Il est aujourd’hui possible d’explorer gratuitement les décors d’origine dans lesquels il grandit. Mobilier d’époque, partitions originales ou encore instruments ayant appartenus à Berlioz y sont conservés. En outre, la ville accueille, depuis 1994 et chaque année, le festival Berlioz, dont Radio Classique est partenaire. Il se tiendra cette année du 17 au 30 août.

 

Maison natale d’Hector Berlioz à La Côte-Saint-André

 

Aix-en-Provence : Darius Milhaud « aixois de cœur et de conviction »

Darius Milhaud naît en 1892 à Marseille, mais grandit à Aix-en-Provence où son père est négociant en amandes. Fils unique, il est issu d’une des plus vieilles familles juives de Provence. Au lycée d’Aix, il se lie d’amitié avec l’écrivain en devenir, Armand Lunel, et le futur poète Léo Latil. Darius et Armand partent en 1909 pour Paris et le jeune musicien s’inscrit en classe d’harmonie du conservatoire national de musique. Durant la Seconde Guerre mondiale, la Gestapo tente de l’arrêter à Paris, mais il réussit à regagner Aix-en-Provence sain et sauf, puis fuit aux Etats-Unis avec sa femme et son fils. Milhaud s’éteint finalement à Genève en 1974 et demande à être enterré au Cimetière Saint-Pierre à Aix-en-Provence.

A lire aussi

 

Le compositeur tient à cette ville et Armand Lunel écrira qu’« il était aixois de cœur et de conviction » dans Mon ami Darius Milhaud. Le musicien a de plus donné son nom au Conservatoire à rayonnement régional de la ville. Bien que menacée de destruction par un projet d’urbanisme en 2002, l’ancienne maison de Darius Milhaud, également appelée Logis du Bras d’Or, est protégée au titre des monuments historiques Provence-Alpes-Côte d’Azur. Vous pourrez contempler le logis, terme provençal pour « auberge », place Barthélémy-Niollon.

 

Logis du Bras d’Or à Aix-en-Provence

 

Honfleur : les Maisons Satie aussi fantaisistes que le compositeur

Erik Satie naît en 1866 à Honfleur, là où la Seine se jette dans la Manche. Les Maisons Satie, un ensemble composé de trois bâtisses, offrent aujourd’hui aux visiteurs un parcours scénographique et musical en hommage au compositeur. Dans la troisième maison, vous pourrez y voir des dessins de Satie ainsi que des créations d’artistes ayant travaillé avec lui comme Jean Cocteau, Erté ou encore André Derain. Ce lieu aussi bien poétique qu’atypique vous plongera dans l’univers fantaisiste du compositeur qui se disait « né très jeune, dans un monde très vieux ».

 

Les Maisons Satie à Honfleur

Alexandra Legrand

 

Retrouvez l’actualité du Classique