MET de New York : les metteurs en scène Barrie Kosky et Ivo van Hove pour la saison 2020/2021

Évènement très attendu, le Metropolitan Opera de New York (MET) a présenté la programmation de sa prochaine saison. La troisième pour son directeur musical Yannick Nézet-Séguin qui a fait la part belle au nouveautés et aux premières.

 

Anna Netrebko, Anita Rachvelishvili, Piotr Beczała et Ludovic Tézier ouvriront la saison avec Aïda

Pour cette nouvelle saison du MET Opera, qui débutera le 21 septembre 2020  le chef d’orchestre canadien n’a pas lésiné sur les nouveautés dans sa programmation. Lui-même dirigera 6 productions dont celle, fastueuse, de la soirée d’ouverture avec Aïda de Verdi qui réunira sur scène Anita Rachvelishvili, Piotr Beczała, Ludovic Tézier et Anna Netrebko. La soprano austro-russe qui reviendra au printemps 2021, pour chanter sa première Abigaïlle dans Nabucco.

 

A lire aussi

 

D’autres grands chanteurs lyriques feront eux leurs débuts sur la scène du Lincoln Center comme la mezzosoprano arménienne Varduhi Abrahamyan, la soprano russe Svetlana Sozdateleva, le baryton-basse italien Alex Esposito, spécialiste du Bel Canto, le ténor belarus Migran Agadzhanyan, le ténor espagnol Ismael Jordi, Lucia Lucas le baryton transgenre américain et notre ténor français Benjamin Bernheim, dans Roméo et Juliette de Charles Gounod.

Barrie Kosky mettra en scène L’Ange de feu de Prokofiev

Débuts aussi la saison prochaine au MET de chefs d’orchestre confirmés tel que Hartmut Haenchen (Allemand) mais aussi des jeunes Jakub Hrůša (Tchèque), Giacomo Sagripanti (Italie) et Lorenzo Viotti (Suisse) et de la prometteuse cheffe italienne Esperanza Scapucci. Côté mise en scène, on attend beaucoup de la 1ère collaboration entre le MET et Barrie Kosky, avec une nouvelle production de L’Ange de feu de Prokofiev. Le metteur en scène belge Ivo van Hove proposera 2 productions : Dead Man Walking de Jake Heggie et Don Giovanni de Mozart. Enfin, Simon McBurney, mettra en scène pour la soirée soir du Nouvel an, La Flûte enchantée de Mozart, dirigée par Gustavo Dudamel, qu’il avait déjà présentée en 2018 au Festival d’Aix en Provence.

À noter que, pour la 1ère fois depuis très longtemps, la saison dur MET se prolongera tout le mois de juin mais qu’il n’y aura pas de représentations en février. 22 matinées seront proposées les dimanches et suivies d’échanges avec les artistes intervenants.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique