Ludovic Tézier, gentilhomme provençal

Voix large et profonde, jeu intériorisé, Ludovic Tézier est la star de l’Opéra Bastille cette année : La Bohème, Werther et Don Carlo. 

Né à Marseille, il a eu la chance d’avoir un père mélomane qui lui « racontait » la musique et qui a éveillé sa sensibilité artistique. Il a pourtant commencé le chant presque en cachette de ses parents et les a invités alors qu’il chantait « La ci darem la mano » dans un spectacle de fin d’année.

Ludovic Tézier est le contraire du marseillais vantard et hâbleur, du chanteur égocentrique et capricieux. C’est un garçon laconique et profond avec un fond de mélancolie qui s’est dévoilé pudiquement au cours de l’émission.

Voici son programme :

Sibélius, valse triste ( si possible Karajan)

quelques madeleines pour le quatre heures:

-duo de Don Juan et Zerline « La ci darem la mano »

-Jacques Brel, les Marquises

-André Darcor, le songe de Des Grieux (Manon de Massenet)

Classique

Tchaïkovsky, Souvenir d’un lieu cher

Beethoven concerto violon 1er Mvt ( Leonid Kogan Testament)

Rachmaninov Concerto n°2 1er Mvt (Richter, DG)

Beethoven 7ème symphonie 2eme Mvt (Karajan 1963, DG)

Verdi : Don Carlo (Ludovic Tézier)