Ottorino Respighi

(1879-1936) Epoque moderne

Ottorino Respighi incarne, aux côtés d’Alfredo Casella et Gian Francesco Malipiero, le renouveau de la musique instrumentale italienne au XXe siècle, après le règne sans partage de l’opéra (de Rossini à Puccini). Natif de Bologne, il apprend les premiers rudiments de la composition avec son père avant d’étudier en Russie auprès de Rimsky-Korsakov dont il hérite la virtuosité de l’écriture orchestrale, faite de coloris éclatants et d’un amour sensuel des timbres. Autant de qualités perceptibles dans sa célèbre Trilogie romaine (Les Fontaines de Rome, Les Pins de Rome et Fêtes romaines) et sa manière de revisiter les œuvres du passé en les dotant d’une luxuriante parure instrumentale. Ainsi du ballet La Boutique fantasque d’après Rossini, des trois suites de Danses et airs anciens ou de la fameuse suite pour petit orchestre Gli Uccelli (« Les Oiseaux ») composée sur des thèmes de Pasquini, Gallot et Rameau (La Poule).