Des concerts envoûtants pour Halloween

Citrouilles, ogres, sorcières et monstres de toute sorte seront de sortie en cette nuit d’Halloween, fête folklorique et païenne traditionnelle originaire des îles Anglo-Celtes, célébrée désormais un peu partout dans la nuit soirée du 31 octobre, veille de la fête de la Toussaint. L’occasion pour certaines villes d’organiser des concerts « classiques » autour de ce thème. La sélection de Radio Classique.

 

Une symphonie fantasmagorique à Bordeaux

C’est dans l’auditorium de l’opéra national de Bordeaux qu’Elena Schawrtz, à la tête de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine, propose à 21h un concert symphonique aux spectateurs déguisés et/ou maquillés. L’occasion de découvrir quelques-unes des partitions les plus terrifiantes du répertoire comme La nuit sur le mont Chauve de Moussorgski (arrangement de Rimski-Korsakov), L’Apprenti sorcier de Paul Dukas, la Symphonie n°3 opus 44 de Prokofiev ou la suite n°1 opus 46 de Grieg.

 

Lille ensorcelée pour Halloween

 « Sorciers, sorcières ! », c’est le nom du spectacle que propose à 14h30 et 18h30 l’Orchestre National de Lille à l’Auditorium du Nouveau siècle. Lucie Leguay, la noluvelle cheffe-assistante de l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre national d’Île-de-France et l’Orchestre de Picardie, dirigera un ensorcelant programme avec de célèbres magiciens et magiciennes de la musique comme John Williams et sa Harry Potter Suite, Paul Dukas et son Apprenti sorcier, Antonín Dvořák et sa Sorcière de midi et le duo Moussorgski/Ravel pour leur sorcière fantastique Baba-Yaga.

 

 

Zombies, loup-garous et vampires à Nancy

Rendez-vous gratuit et déguisé à 20 h pour petits et grands qui pourront fêter Halloween en compagnie de l’orchestre et des chœurs de l’Opéra National de Lorraine. Le temps d’une soirée, afin d’adoucir en musique les mœurs de tous ces mauvais esprits. Le programme, concocté par le chef Vincent Renaud, ne sera révélé qu’au début du concert, tout comme les costumes des musiciens, qui eux aussi, seront déguisés et grimés.

 

À Paris, la cathédrale des frissons

Candelight organise, à partir de 19h30, une invasion musicale et ténébreuse de la cathédrale américaine de Paris (Sainte-Trinité 8e). Une soirée lugubre au son du piano d’Éric Artz qui proposera un programme de circonstance avec notamment la Sonate Clair de lune de Beethoven, le Clair de lune de Debussy, la Marche Funèbre de Chopin, le Roi des Aulnes de Schubert, le Prélude n°5 de Rachmaninov, Dans l’antre de la montagne de Grieg/Gynt et, évidemment, la Danse Macabre de Saint-Saens. Il paraît que le décor spécial Halloween est particulièrement sinistre, « à en faire trembler les zombies ».

 

Philippe Gault  

 

Retrouvez plus d’articles d’actualité