Un violon d’une valeur de 289 000 euros oublié dans un train au Royaume-Uni.

Depuis une semaine, la compagnie ferroviaire britannique Southeastern Railways remue « ciel et terre » pour aider un violoniste étourdi à retrouver son violon datant du 18siècle, qu’il a oublié dans un train.

Un violon perdu d’une valeur de 250 000 livres

L’histoire débute le soir du mardi 22 octobre lorsque le violoniste Stephen Morris se rend compte qu’il a oublié son instrument dans un train reliant la gare Victoria à Orpington, au sud-est de Londres. Un violon d’une très grande valeur fabriqué par le luthier allemand David Tecchler en 1709, estimé à 250 000 livres (289 000 euros), qu’il avait acquis en 2003 et fait restaurer récemment. « C’est bouleversant de l’avoir perdu, mais outre sa valeur, c’est surtout mon gagne-pain », a expliqué le musicien, qui a joué en tant que soliste notamment avec le Royal Philharmonie Orchestra et le BBC Concert Orchestra, interprète également sur des bandes-originales de film comme « Le Seigneur des anneaux » et « James Bond », ainsi que sur des enregistrements de David Bowie, James Brown, Stevie Wonder, David Gilmour et U2. « Je n’étais vraiment qu’un de ses gardiens, une des nombreuses personnes qui ont joué de cet instrument, et j’espérais pouvoir le transmettre un jour à un autre violoniste », a-t-il ajouté. Selon la BBC, Stephen Morris a dû emprunter un violon à sa femme, violoniste professionnelle également, pour se produire ce week-end avec le Royal Philharmonic Orchestra dans le cadre de 2 concerts donnés par le ténor italien Andrea Bocelli à la First Direct Arena de Leeds. « Selon mes collègues, jouer avec un autre violon n’a pas affecté ma performance, mais c’est comme avoir le bras amputé » a-t-il précisé à l’issue des représentations.


 

Mobilisation générale pour retrouver le violon de Stephen Morris

Alerté via Twitter par Stephen Morris, la compagnie ferroviaire a déclaré mettre tout en œuvre pour tenter de retrouver le violon (avec 2 archets et son étui). « Nous faisons tout ce que nous pouvons pour retrouver le précieux violon de Stephen, et nos collègues ont déjà remué ciel et terre pour essayer de comprendre ce qui lui est arrivé », a commenté un porte-parole de la Southeastern Railways. Il a précisé que l’entreprise collaborait avec la police des transports pour visionner les images des caméras de surveillance du train et des arrêts par lequel il est passé. Stephen Morris a également contacté Cash Converters, la grande enseignes d’achat-vente de produits d’occasion, pour le cas où son violon se retrouverait mis en vente dans un de ses magasins.

 

A lire aussi

 

Philippe Gault (avec AFP)

 

Retrouvez plus d’articles d’actualité