L’art russe au service de la danse et de l’opéra

C’est une magnifique vente que propose la société de ventes aux enchères Aguttes le 13 novembre prochain à Neuilly. L’essentiel des œuvres proposées provient de la collection de dessins de théâtre de Yuri Yurovsky exposées jusqu’ici à l’Eurasia Art Museum de Washington. Cet éminent collectionneur et brillant artiste de l’école de Kiev collectionna pendant de nombreuses années les dessins des créateurs de décors et de costumes des ballets et opéras russes de la première moitié du 20e siècle.

 

 

Tatiana Guéorguiévna Bruni dans la grande tradition de la Russie impériale

Parmi les artistes phares de cette collection, la place d’honneur est réservée à Tatiana Bruni (1902-2001) dont les dessins ont déjà fait l’objet de deux expositions: « Tatiana Bruni Legend of the Kirov » en juin 2015 au Washington Russian Cultural Center et l’année suivante au Kennedy Center de Washington. Tatiana Guéorguiévna Bruni était issue d’une grande dynastie d’artistes qui compte entre autres Féodor Bruni, son arrière-grand-père, peintre auquel on doit le décor de la cathédrale Saint-Isaac de Saint-Pétersbourg. Elève de Kouzma Petrov-Vodkine, elle se consacra d’abord au paysage avant de se passionner et de se vouer pendant plus d’un demi-siècle aux décors des théâtres Mariinsky et Alexandrinski de Saint-Pétersbourg où elle perpétua la grande tradition du décor théâtral de la Russie impériale. Elle fut également la décoratrice du Ballet Kirov (théâtres Mariinsky) pendant plus de 50 ans. Tatiana Bruni a aussiconsidérablement contribué au développement du célèbre mouvement d’art constructiviste des débuts de l’Union soviétique.

 

De grands artistes au service d’une scène russe flamboyante

 

Feodor Féodorovitch Nirod (1907-1996), lui aussi né à Saint-Petersbourg, a étudié à l’Institut d’art de Kiev de 1926 à 1930. Ses décors, qui traitent de thèmes dramatiques héroïques, se caractérisent par un traitement pittoresque de l’espace. Surtout connu pour son travail au théâtre national d’opéra d’Ukraine (Taras Chevtchenko) à Kiev pour les opéras: Le Barbier de Séville de Rossini (1945), Arsenal de Maiboroda (1960), Abesalom da Eteri de Paliachvili (1972), Rouslan et Ludmila de Mikhail Glinka au Bolchoï et le ballet Spartacus de Khatchatourian (1964). Parmi les autres œuvres mises en vente, des esquisses et dessins de Bobychov, Rabinovitch, Petritsky, Khvostenko-Khvostov, Dmitriev et de l’école russe (circa 1935-1950).

Expositions publiques : Jeudi 7, vendredi 8 mardi 12 et mercredi 13 novembre avant la vente à 14h30. Aguttes Neuilly : 164 bis avenue Charles-de-Gaulle

 

Philippe Gault

 

Retrouvez plus d’articles d’actualité