Paris : Compétition hors norme, le 1er Concours international de lutherie a désigné ses lauréats

Crédit: William Baucardet - Philharmonie de Paris

À l’issue des finales de la première édition du Concours International de Lutherie organisé à la Philharmonie de Paris, le jury a désigné les luthiers allemands Mira Gruszow et Gideon Baumlblatt vainqueurs de la catégorie « Talents d’aujourd’hui » et l’école de lutherie suisse de Brienz dans celle des «Talents de demain ». Les candidats devaient présenter au jury un violoncelle réalisé à partir du Goffriller exposé au Musée de la musique.

89 candidats du monde entier inscrits dans la catégorie des luthiers confirmés

Organisé par le Musée de la musique et l’association Talents & Violon’celles en parallèle avec la 10ème Biennale de quatuor à cordes à la Philharmonie de Paris, ce premier Concours International de Lutherie, initié par Stéphane Vaiedelich (responsable du laboratoire de recherche et de restauration du Musée de la musique), avait pour vocation d’encourager et de valoriser l’excellence de la lutherie en France et dans le monde. Mission réussie avec la participation de 89 candidats, venant du monde entier, inscrits dans la catégorie « Talents d’aujourd’hui » (luthiers confirmés) et 26 étudiants + 6 écoles européennes dans la catégorie « Talents de demain » (écoles de lutherie).

A lire aussi

 

L’originalité de ce concours, parrainé par Sol Gabetta et Raphaël Martin, résidait également dans son déroulement inédit. Les candidats retenus devaient en effet réaliser un violoncelle inspiré du magnifique modèle fabriqué vers 1710 par Matteo Goffriller (Gautier Capuçon joue sur un violoncelle du célèbre luthier vénitien) exposé dans la collection du Musée de la musique. Les instruments sélectionnés ont été joués « à l’aveugle », cachés par des paravents opaques, par les neuf violoncelles de l’Orchestre de Paris. C’est donc sur leur sonorité et leur musicalité qu’ont été jugés les instruments présentés à un jury international composé de trois violoncellistes de renom et trois luthiers réputés, présidé par Raphaël Pidoux (qui remplaçait Raphaël Oleg souffrant).

Le prochain Concours International de Lutherie de Paris sera dédié au violon

Dans la finale de la catégorie «Talents d’aujourd’hui », au cours de laquelle ont été joués des morceaux de Bach, Cassadó et Chostakovitch en solo et de Saint-Saëns, Brahms et Haydn en duo (avec piano), c’est le tandem Mira Gruszow/Gideon Baumlblatt, installé à Havel en Allemagne, qui a remporté le premier prix doté d’une fourniture complète de bois de prestige pour la construction d’un violoncelle, offerte par le grand atelier bavarois Alpentonholz Pahler. Ils devancent le luthier français Alexandre Beaussart (Vincennes) et les Milanais Stefano Gibertoni/Valerio Nalin.

A lire aussi

 

Pour les écoles de lutherie, les «Talents de demain », les instruments finalistes ont été joués dans différents répertoires de Bach, Dvorak et Prokofiev. Le 1er prix a été décerné à la Schweizer Geigenbauschule de Brienz (Suisse) dont le violoncelle sera acquis par le Musée de la musique. La célèbre École nationale de lutherie de Mirecourt (Vosges) remporte le 2ème prix et l’École internationale de lutherie d’Anvers complète ce podium. La prochaine édition du Concours International de Lutherie de Paris aura lieu dans deux ans et sera consacrée au violon.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique