Saint-Pétersbourg aura deux monuments à la gloire de Tchaïkovski

À l’issue d’un concours organisé par le Théâtre Mariinsky, deux projets ont été retenus pour la construction de monuments en hommage à Piotr Ilitch Tchaïkovski à Saint-Pétersbourg, l’ancienne capitale russe dans laquelle le compositeur vécut et où il est enterré.

Tchaïkovski enterré à Saint-Pétersbourg auprès de Borodine, Rimski-Korsakov et Moussorgski

Alors qu’il existe une statue de Piotr Ilitch Tchaïkovski à Moscou, érigée en face du conservatoire où il enseigna et qui porte son nom depuis 1940, et une autre à Klin, près de la capitale russe, dans un parc face à la maison qu’il louait et où il aurait composé notamment sa 5e symphonie et son deuxième ballet, « La Belle au bois dormant » dans les années 1880, il n’en existe aucune de lui à Saint-Pétersbourg où il passa la plus grande partie de sa vie et où il mourut en 1893.

A lire aussi

 

L’ancienne capitale russe, pôle culturel du pays au XIXe siècle, dans laquelle Tchaïkovski étudia le droit, fut employé au ministère de la justice avant de plonger cœur et âme dans la musique qu’il avait étudiée enfant au conservatoire local. L’ex-Leningrad, marquée par une génération d’immenses compositeurs tels qu’Alexandre Borodine, Mikhaïl Glinka, Nicolaï Rimski-Korsakov ou Modeste Moussorgski qui reposent tous, comme Tchaïkovski, dans le cimetière Tikhvine.

Valery Gergiev est à l’initiative du concours

Tchaïkovski omniprésent dans la mémoire culturelle de Saint-Pétersbourg mais sans représentation statuaire dans sa ville même si, dans les années 80, le sculpteur Mikhaïl Anikouchine avait proposé  d’y construire un monument en hommage à l’illustre musicien mais son projet n’avait jamais abouti. C’est pour remédier à cette aberration que le Théâtre Mariinsky, où le compositeur, adolescent, fut subjugué par une représentation du Don Giovanni de Mozart, a décidé en 2019, à l’initiative de Valery Gergiev de lancer un concours afin de désigner un artiste pour réaliser enfin une statue. Le directeur musical du Mariinsky qui a insisté, lors de la cérémonie d’attribution, sur le fait que : « Saint-Pétersbourg c’est le théâtre de Tchaïkovski, la ville de Tchaïkovski, le pays de Tchaïkovski ».

A lire aussi

 

À l’issue de la compétition internationale, supervisée par le comité d’urbanisme et d’architecture de la ville et qui a rassemblé plus de 90 projets, les jurés se sont mis d’accord non pas sur une mais sur deux propositions. Celle de la sculptrice Ekaterina Pilnikova, plutôt classique qui représente le compositeur debout sur une stèle, des partitions sous le bras. L’autre, beaucoup plus moderne, œuvre de 3 artistes, Viktor Gavrilov, Vitaly Chernyshev et Alesya Tukach, met en valeur le visage de Tchaïkovski, mis en relief sur un mur de strates grises sur lequel sera inscrit son nom. L’une de ces deux sculptures sera érigée sur la place qui borde le Théâtre Mariinsky.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique