Roselyne Bachelot porte à 15 millions d’euros le fonds d’urgence pour les festivals, prolongé en 2021

Wikimedia Commons

Le « Fonds festival » de 10 millions d’euros pour soutenir les manifestations culturelles fragilisées par la crise sanitaire va être prolongé en 2021 et doté de 5 millions supplémentaires, a annoncé Roselyne Bachelot lors des États Généraux des Festivals à Avignon.

 

Roselyne Bachelot souhaite « une meilleure prise en compte des festivals »

En ouverture de ce rassemblement (en présentiel et en ligne) inédit, qui se veut un champ de réflexion décliné en 7 ateliers sur 2 jours, la ministre de la Culture a annoncé que le Fonds d’urgences de 10 millions d’euros, voté début juillet, pour soutenir les manifestations culturelles fragilisées par la crise sanitaire va être prolongé en 2021 et doté de cinq millions supplémentaires.

A lire aussi

 

La nouvelle enveloppe financière de 5 millions « permettra d’accompagner les organisateurs de festivals les plus touchés par la crise sanitaire et les accompagner dans la mise en œuvre de leurs évènements en 2021″, a indiqué la ministre ajoutant « la crise a révélé les insuffisances qui existent dans ce domaine. Je veux travailler à une meilleure prise en compte des festivals » dont le nombre oscillerait, selon elle, entre 3.000 et 6.000.

Une 2è édition des États Généraux des Festivals aura lieu au printemps 2021

« Il nous faut à présent réinterroger la manière dont l’État accompagne les festivals, et donc la place qui est réservée à ces manifestations au sein de nos politiques culturelles », a ajouté Roselyne Bachelot. Du Festival d’Avignon, la plus prestigieuse manifestation théâtrale au monde, aux Francofolies de la Rochelle, la grande majorité des festivals de France ont dû être annulés en raison de la pandémie du Covid-19, entraînant des pertes économiques pour les territoires où elles se tiennent.

A lire aussi

 

Les États Généraux, dont une 2ème édition doit se tenir en 2021 lors du Printemps de Bourges, « doivent permettre d’ouvrir un nouvel espace de dialogue entre l’État, les collectivités territoriales, les organisateurs et les artistes », a encore souligné la ministre. Parmi les ateliers figurent une réflexion sur l’évolution des modèles économiques des festivals, la question du développement durable, celle de l’égalité hommes-femmes ou encore la place des festivals dans les parcours des artistes.

 

Philippe Gault (avec AFP)

Retrouvez l’actualité du Classique