Modeste Moussorgsky

(1839-1881) Epoque romantique

Modeste Moussorgsky passe les premières années de sa vie à la campagne, dans la propriété de ses parents. Pianiste amateur, il atteint un niveau excellent grâce à ses dons remarquables d’improvisateur. A la suite de sa rencontre avec Mily Balakirev et César Cui, il abandonne la carrière militaire pour se consacrer à la musique. Bien que dépressif chronique, il compte parmi les membres les plus doués du « Groupe des Cinq » aux cotés de Borodine et Rimsky-Korsakov, lequel contribua beaucoup – quitte à les modifier substantiellement afin d’en arrondir les angles – à la diffusion des partitions de son ami que l’abus d’alcool n’a pas permis d’achever : ainsi des opéras Boris Godounov et la Khovantchina ou du poème symphonique Une nuit sur le mont Chauve, dont la version originale ne fut éditée qu’en 1968.

La collection de l’architecte Viktor Hartmann lui inspire les populaires Tableaux d’une exposition, inscrits au répertoire de tous les pianistes virtuoses. Maurice Ravel allait en réaliser en 1922 une orchestration non moins fameuse. Fin lettré (cf. les cycles de mélodies Les Enfantines et Chants et danses de la mort), maître du fantastique en musique et grand visionnaire, Moussorgsky reste un cas résolument à part dans l’histoire de la musique.

https://www.youtube.com/watch?v=BMg_A8eYweY