TOP 5 Modeste Moussorgski (1839-1881)

Emblématique des compositeurs russes du XIXème siècle, Moussorgski se démarque néanmoins de ses compatriotes par son originalité. Ses harmonies sont plus audacieuses que celles de Borodine ou de Rimsky-Korsakov, de même que ses orchestrations. Le peuple tient une place toute particulière dans ses opéras. Il laisse un catalogue restreint, avec peu d’œuvres achevées.

 

Membre du Groupe des 5, Moussorgski participe à la création d’un art russe.

D’abord promis à une carrière militaire, Moussorgski quitte les armes pour la musique. C’est un bon pianiste, qui aurait pu envisager d’en faire son métier. Mais la composition l’attire davantage. En 1856, il rencontre César Cui et Balakirev. Ce dernier va lui servir de guide et de professeur. En 1861, se joignent à eux Borodine et Rimsky-Korsakov. Le Groupe des 5 est né. S’ils estiment le talent de leur aîné Tchaïkovsky, ils lui reprochent également d’avoir trop cédé aux sirènes de l’influence occidentale. Les 5 veulent créer un art russe. Moussorgski s’inspire des mélodies traditionnelles, puise ses sujets littéraires chez ses compatriotes (Gogol pour son poème symphonique Une Nuit sur le Mont Chauve, et Pouchkine pour son opéra Boris Godounov), voire directement dans les sources historiques (La Khovantchina).

A lire aussi

 

Après son opéra Boris Godounov, Moussorgski compose une série de pièces pour piano : Les Tableaux d’une exposition.

Les membres du Groupe des 5 suivent bientôt chacun leur voie. Tous ne comprennent pas la musique de Moussorgski. Rimsky-Korsakov remaniera ainsi plusieurs de ses œuvres après sa mort. En 1873, le peintre et architecte Viktor Hartmann, grand ami de Moussorgski, décède. Le compositeur, très affecté, écrit alors un cycle de 10 pièces inspirés par ses œuvres. Les Tableaux d’une exposition voient le jour en à peine deux mois, alors qu’il a fallu 5 ans à Moussorgski pour achever son opéra Boris Godounov, créé la même année après des démêlées avec la censure et plusieurs remaniements. Le compositeur peine souvent à terminer ses œuvres, en proie au doute mais aussi à l’alcoolisme. Il ne peut de toute façon pas consacrer tout son temps à la composition. Ses revenus de propriétaire terrien ayant fondu avec l’abolition du servage, Moussorgski est obligé de travailler dans l’administration pour avoir de quoi vivre. De nombreuses partitions restent ainsi inachevées lorsqu’il meurt en 1881, à 42 ans.

 

Sixtine de Gournay

 

 

1) La Nuit sur le Mont Chauve (dans le dessin animé Fantasia)

 

2) Les Tableaux d’une exposition, « Baba-Yaga » et « La Grande Porte de Kiev » (Evgeny Kissin)

 

3) Boris Godounov, Scène du couronnement (Valery Gergiev, Orchestre du Théâtre Mariinsky)

 

4) La Khovantchina, Danse des esclaves perses (Herbert von Karajan et Orchestre Philharmonia)

 

5) Une larme, pièce pour piano seul (Maria Yudina)

 

 

Découvrez d’autres Top 5