Opéra de Bordeaux : Emmanuel Hondré prendra ses fonctions dès le mois de janvier 2022

Crédit: Nora Houguenade

Emmanuel Hondré, qui va succéder à Marc Minkowski à la tête de l’Opéra national de Bordeaux, prendra ses fonctions dès le 17 janvier 2022. Initialement, l’actuel directeur du département Concerts et Spectacles de la Philharmonie de Paris ne devait commencer son mandat qu’au mois de septembre.

Une prise de fonction anticipée afin de « faciliter la mise en œuvre de la saison 2022-2023 »

En juillet dernier, sur proposition d’un jury présidé par Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux et en accord avec Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, Roselyne Bachelot avait donné son agrément à la nomination d’Emmanuel Hondré à la direction générale de l’Opéra national de Bordeaux. Le communiqué du ministère de la Culture précisait qu’Emmanuel Hondré prendrait ses fonctions début septembre 2022. Or, on apprend que Marc Minkowski, qui dirige l’institution girondine depuis 2015, a proposé que son successeur désigné entre en fonction dès le 17 janvier 2022.

A lire aussi

 

Cette décision, prise d’un commun accord entre toutes les parties, selon le communiqué de l’ONB, s’inscrit « dans une volonté partagée de faciliter la mise en œuvre de la saison 2022-2023″. De fait Emmanuel Hondré quittera simultanément ses fonctions de directeur du département Concerts et Spectacles de la Philharmonie de Paris qu’il occupait depuis 2014.

 

Marc Minkowski dirigera la Trilogie Mozart/Da Ponte au printemps à Bordeaux

Le communiqué de l’Opéra National de Bordeaux précise que la programmation établie par Marc Minkowski pour la période janvier/ juillet 2022 est maintenue, notamment la Trilogie Wolfgang Amadeus Mozart/Lorenzo Da Ponte sous sa direction, aux dates suivantes : Les Noces de Figaro du 20 mai au samedi 4 juin 2022, Don Giovanni du 22 mai au 05 juin et Così fan tutte du 23 mai au 6 juin.

A lire aussi

 

La direction de l’ONB tient à remercier Marc Minkowski qui « laisse un théâtre en ordre de marche qui a su faire face à la pandémie, avec un nombre d’abonnements jamais atteint dans l’histoire de la maison ainsi qu’un mécénat renouvelé et largement développé ». Le chef d’orchestre partant, mais qui souhaite poursuivre son engagement artistique dans la région, « remercie très chaleureusement les équipes artistiques, techniques et administratives du théâtre ainsi que tous ceux qui l’ont soutenu pendant ses deux mandats ».

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique