« On apprend à vivre différemment » : Renaud et Gautier Capuçon racontent leur confinement

Renaud et Gautier Capuçon, comme tous les musiciens, sont confinés chez eux depuis lundi mais il continuent de répéter et de jouer pour leur public. Régulièrement ils mettent en ligne sur les réseaux sociaux des mini-récitals réconfortants. Ils racontent ce quotidien particulier.

 

Gautier Capuçon, papa musicien confiné

« Durant ces journées de confinement, on se bat contre le coronavirus mais on apprend aussi à vivre différemment.Mon retour à Paris la semaine dernière a été un choc. Je revenais des États-Unis où j’étais parti préparer la tournée que devait entreprendre l’Orchestre symphonique de San Francisco à l’occasion des 25 ans de collaboration avec son chef Michael Tilson Thomas (MTT) mais les événements m’ont contraint à revenir en France au plus vite.

 

 

A lire aussi

 

Ce fut très dur émotionnellement. 2 ans de travail fichus en l’air. Alors depuis le début de la semaine, je me console à la maison en famille et avec mon violoncelle. De 9 heures à midi je m’improvise maître d’école pour mes enfants et puis l’après-midi place aux activités artistiques. Violon, violoncelle et danse pour mes filles de 7 et 10 ans, violoncelle pour moi et même piano que j’avais arrêté depuis une quinzaine d’années »

La passion de Gautier Capuçon pour JS Bach

« On revient toujours à Bach, la bible des musiciens, des violoncellistes évidemment. Je le joue depuis l’âge de 4 ans et, en cette période difficile, j’avais envie de faire partager au public son univers grandiose, mystique et même spirituel. Quand j’ai mis en ligne la 1ère vidéo tournée à la maison( prélude de la 1ère suite) j’ai juste écrit Bach en commentaire.

 

 

A lire aussi

 

Les 1ères réactions sur les réseaux sociaux ont été très émouvantes, de vrais moments de partage. Alors j’ai décidé de tourner les autres pages des suites de Bach. Après l’Allemande, mardi j’ai enregistré la Courante que j’a dédiée à nos anges gardiens en blouse blanche, tout le personnel médical mobilisé. D’ici demain je proposerai la Sarabande de la 1ère suite. J’aime beaucoup ces rendez-vous, virtuels mais très forts. En ce moment on a vraiment besoin de partager la musique pour vibrer ensemble ».


 

Un challenge solidaire et technique pour Renaud Capuçon

Depuis dimanche Renaud Capuçon met en ligne, lui aussi chaque jour, un court récital (Antonín Dvořák, Jules Massenet, Gabriel Fauré, JS Bach). Des moments de partage mais également des performances technologiques car le violoniste utilise l’application Nomadplay pour s’accompagner.

A lire aussi

« J’essaie d’avoir une vie aussi normale que possible à la maison. En m’occupant de mon fils, en travaillant mon violon et en enregistrant quotidiennement quelques minutes de musique pour partager avec le public bien sûr mais aussi pour relever un nouveau challenge chaque jour. J’espère que cela donne envie à chaque instrumentiste de sortir son instrument et que cela apaise les autres »

 

Philippe Gault