Coronavirus : une aide d’urgence de 22 millions d’euros pour la culture

Le ministère de la culture a annoncé ce mercredi une aide d’urgence de 22 millions d’euros pour différents secteurs culturels fragilisés. Depuis plusieurs jours, les équipements culturels ont été amenés à fermer, un choc sans précédent que cette crise sanitaire due à la pandémie de coronavirus constitue pour l’économie et l’emploi de la culture en France.

 

Un 1er volet d’aides d’urgence qui sera suivi d’autres mesures spécifiques

Ce premier volet d’aides d’urgence sera ventilé entre divers secteurs d’activités artistiques. Ainsi, 10 millions d’euros seront versés pour la musique, 5 millions pour le spectacle, 5 millions pour le livre et 2 millions pour les arts plastiques. Ce dispositif d’urgence sera suivi par d’autres mesures spécifiques, a indiqué le ministère de la Culture qui veut « répondre au risque de disparition des structures culturelles, notamment les plus fragiles« .

A lire aussi

Une  enveloppe initiale de 10 millions pour la filière musicale

Selon le communiqué du ministère de la culture, la filière musicale bénéficiera d’un fonds de soutien qui sera mis en place à destination des professionnels les plus fragilisés et doté par le Centre national de la musique (CNM) d’une première enveloppe de 10 millions €, qui pourra être complétée par des financements externes. Le CNM suspendra également pour le mois de mars 2020 la perception des taxes sur la billetterie.

 

Des mesures de soutiens spécifiques seront mises en oeuvre

Le ministre de la Culture précise qu’en lien avec les organisations professionnelles, les organisations syndicales de salariés et d’employeurs et les organismes de gestion collective, il souhaite également étudier des mesures de soutien spécifiques pour accompagner tous les artistes-auteurs. En collaboration avec la ministre du Travail, un travail a été entrepris pour mettre en place rapidement des mesures spécifiques en faveur des intermittents du spectacle (artistes interprètes et techniciens).

 

A lire aussi

 

Franck Riester, le ministre de la Culture, demande également aux structures les plus solides financièrement, ainsi qu’à ses opérateurs et aux structures subventionnées par l’État, de faire jouer la solidarité en payant les cessions prévues aux compagnies et en honorant les cachets des intermittents afin de ne pas les fragiliser. Enfin, le ministre de la Culture va prendre l’initiative de se rapprocher très prochainement des collectivités locales, très impliquées dans le financement de la Culture dans notre pays, pour unir leurs actions, afin de soutenir au mieux nos acteurs culturels. Le ministre de la culture qui assure que: « La crise sanitaire sans précédent qui touche notre pays frappe de plein fouet les acteurs de la culture. Nous devons tout mettre en œuvre pour assurer leur survie. C’est l’avenir même de notre modèle culturel qui est en jeu ».

 

Philippe Gault