La cheffe d’orchestre Mirga Gražinytė-Tyla testée positive au coronavirus

La cheffe Mirga Gražinytė-Tyla, qui dirige l’orchestre symphonique de Birmingham depuis 2016, a été infectée par le Covid-19 a confirmé le CBSO. Une première, pour un directeur musical.

 

Mirga Gražinytė-Tyla est enceinte de son deuxième enfant

La situation est inédite. Si le coronavirus avait poussé début mars Myung-Whun Chung à se placer par précaution en quarantaine, jamais il n’avait contaminé pour de bon un chef d’orchestre. C’est désormais le cas, puisque Mirga Gražinytė-Tyla, la cheffe du City of Birmingham Symphony Orchestra, a été testée positive au Covid-19. La Lituanienne de 33 ans, enceinte de son deuxième enfant, est confinée chez elle jusqu’à nouvel ordre. 

 

à lire aussi

 

Aucune étude n’a prouvé jusqu’à ce jour une vulnérabilité plus importante des femmes enceintes face à l’épidémie. D’après les cas récents, il semblerait aussi que le coronavirus ne se transmettrait pas au bébé ; aucune trace n’ayant été relevée dans le liquide amniotique des futures mères infectées.

 

 

Une famille très implantée dans le milieu de la musique

Nommée directrice musicale du CBSO en février 2016, en remplacement d’Andris Nelsons, Mirga Gražinytė-Tyla a fait ses débuts avec le Juilliard Orchestra de New York. Elle fut cheffe d’orchestre adjointe durant les saisons 2014-2016 au Philharmonique de Los Angeles avant de prendre son poste à Birmingham. 

 

à lire aussi

 

Originaire de Vilnius, en Lituanie, elle est née dans une famille de musiciens, avec une mère pianiste, un père chef de chœur et une grand-mère professeure de musique réputée en Lituanie. Etudiante au Conservatoire de musique de Zurich, à celui de Bologne (Italie) et au Felix Mendelssohn-Bartholdy de Leipzig, elle est titulaire d’un baccalauréat en direction chorale et orchestrale de l’Université de musique et des Beaux-arts de Graz, en Autriche.

 

La programmation du centenaire du CBSO grandement amputée à cause du coronavirus

Par communiqué, le CBSO a assuré que « tout le personnel et les membres de l’orchestre ont été informés » de la situation. Il souhaite à la cheffe « un prompt rétablissement » et se réjouit « de la revoir lors de sa prochaine visite en mai. » Le CBSO, qui a d’ores et déjà annulé une dizaine de concerts, a indiqué qu’il renonçait à sa tournée en Europe, prévue ce mois-ci à Paris, Vienne, Munich ou encore Francfort.

 

à lire aussi

 

Mais les représentations organisées au Royaume-Uni, qui ne fait pas encore l’objet de mesures de confinement, sont elles, maintenues. C’est malgré tout un coup dur pour l’orchestre symphonique de la ville, qui comptait célébrer cette année son centenaire avec une programmation exceptionnelle, ayant exigé huit années de travail en amont.

 

Nicolas Gomont