« Ikea Décoration » : le groupe suédois installera une nouvelle boutique à Paris, rue de Rivoli

 Ikea a ouvert, il y a un peu plus d’un an, sa première boutique de centre-ville en France, en inaugurant un magasin place de la Madeleine. Le géant suédois vient d’annoncer qu’il allait inaugurer au printemps 2021, une deuxième boutique parisienne rue de Rivoli, juste en face de la Samaritaine, qui aura rouvert et qui aura été totalement restaurée à cette date-là. C’est un quartier qui va monter en gamme.

 

Ikea ouvrira le premier « Ikea Décoration » au monde, rue de Rivoli

C’est ce quartier parisien, la circulation a vocation à devenir plus douce, ce qui est bon pour le commerce car on attire les gens qui aiment flâner. Et comme on n’est pas loin du nœud ferroviaire Châtelet-Les Halles, on a potentiellement 1 million et demi de Franciliens qui se trouveront à moins de 30 minutes de ce nouveau concept Ikea. A la Madeleine, le groupe suédois avait ouvert un mini Ikea. L’objectif c’était de vendre une sélection de pratiquement tous les rayons d’un grand Ikea classique.

 

A lire aussi

 

Là, le concept est différent. Ça sera le premier « Ikea Décoration » au monde, un magasin presque deux fois plus petit que celui de la Madeleine, et presque dix fois plus petit que les énormes magasins de banlieue. Ça sera quand même un magasin qui remplira presque tout un immeuble haussmannien avec des stocks en sous-sols et trois étages de commerce. Et l’offre à disposition sera beaucoup plus limitée.

 

En ouvrant des boutiques dans le centre-ville, Ikea multiplie les possibilités de contact avec les clients

Il n’y aura pas de meubles mais juste des articles de décoration, de la vaisselle, du linge de maison, de l’éclairage… Il n’y aura pas beaucoup plus de 2.000 produits. Alors qu’il y en a deux fois plus à la Madeleine. Et plus de 9.000 dans les mégastores. Les distributeurs sont comme toutes les entreprises, ils cherchent de la croissance. Pendant longtemps Ikea se contentait de répliquer un modèle unique qui marchait bien partout dans le monde. Mais il n’y a plus beaucoup de croissance potentielle sur ce terrain, parce que désormais la plupart des Français sont à moins d’une heure d’un Ikea qui compte plus de 30 mégastores dans l’Hexagone.

 

 

A lire aussi

 

 

L’autre chose c’est que les attentes et habitudes de consommation d’une France de plus en plus urbaine évoluent. Quand on habite en ville on a moins de voiture, et on aime moins prendre sa voiture quand on en a une. Du coup, Ikea a besoin de se rapprocher de ses clients. En ouvrant des boutiques de centre-ville, le distributeur suédois multiplie les possibilités de contact et surtout il met dans ses boutiques des bornes pour vendre tout son catalogue par Internet. Et comme maintenant il livre en plus, c’est une manière de rassurer des clients qui veulent marier le côté pratique du digital mais qui veulent être rassurés par l’existence d’une boutique en dur.

 

David Barroux