5G : le déploiement en France sera-t-il retardé ?

De plus en plus de candidats aux municipales exigent un moratoire sur le déploiement de la 5G.De Nantes à Besançon et dans pas mal d’autres villes, les candidats souvent écolo qui sont en position de contrôler bien des villes en s’alliant avec la gauche, montent en effet au front contre cette nouvelle technologie de téléphonie mobile.

 

La 5G va-t-elle consommer plus d’énergie, comme l’affirme ses détracteurs ?

L’argument est toujours un peu le même et n’est pas totalement nouveau. Depuis que la téléphonie mobile existe certains ont peur que les ondes nuisent à notre santé et ne veulent pas qu’on déploie d’antennes près de chez eux. Avec la 5G, la cinquième génération, qui sera plus puissante, certains ont encore plus peur et demandent qu’on applique en gros le principe de précaution. Comme c’est peut-être dangereux, on s’en passe en attendant d’être sûr.

 

A lire aussi

 

Et en plus le camp des inquiets est rejoint par le camp de ceux qui ont peur pour la planète. Ils disent que la 5G va consommer plus d’énergie, qu’elle va nous faire plus utiliser les réseaux. Et que donc tout si ça ne nous tue pas, ça va réchauffer la planète et donc tuer la planète. Les craintes sont-elles justifiées ?
Selon la grande majorité des ingénieurs, les précédentes générations de téléphonie mobile n’ont pas d’impact négatif sur notre santé. La nouvelle ne devrait pas en avoir plus.

 

La Convention citoyenne a aussi demandé un moratoire sur le déploiement de la 5G

C’est vrai que la 5G consommera un peu plus d’énergie mais comme cette technologie sera aussi plus efficace, elle sera au final moins énergivore pour un débit équivalent que les techno précédentes. Et comme notre consommation de data mobile augmente de 40% par an, on va avoir besoin à la fois de nouveaux réseaux et de réseaux plus efficaces. C’est un peu comme dans l’aérien. Les adeptes de la décroissance veulent interdire l’avion. Les compagnies préfèrent elles miser sur de nouveaux avions qui consomment moins. Ça me semble plus malin que de vouloir interdire les forfaits mobiles illimités pour sauver la planète comme le proposent certains sénateurs.

 

A lire aussi

 

Cela pourrait retarder le déploiement de la 5G en France, parce que la Convention citoyenne a appelé aussi à un moratoire. Du coup Elisabeth Borne la ministre de l’Ecologie qui a besoin de prouver qu’elle est écolo a aussi demandé un moratoire. Cela pourrait ralentir la vente aux enchères des fréquences et retarder le déploiement. Mais au final, ceux qui hurlent aujourd’hui contre la 5G seront sans doute les mêmes qui protesteront s’ils se retrouvent dans des zones blanches ou sur des réseaux saturés. On joue avec les peurs des Français ou avec leur colère. Personnellement je trouve cela malsain.

 

David Barroux