« Nonchalante », « Sérieux mais mou », « Trop revendicateur » : IKEA aurait fiché certains salariés

Le Canard Enchainé publie la preuve, document à l’appui, qu’il y a eu fichage des salariés dans un magasin IKEA de Villiers-sur-Marne. Des salariés ont fait l’objet d’appréciations qui vont de l’indulgent à l’odieux.

 

Les fiches d’IKEA évoquent même les « problèmes féminins » d’une employée

Les commentaires écrit par la direction du magasin d’Ikea de Villiers-sur-Marne à propos de certains salariés en CDD rappellent certains bulletins scolaires. Je vous en livre un florilège : « Efficace, dynamique, trop revendicateur », « Pas dispo le week-end », « Rapport d’incident suite à un comportement menaçant envers un manager ».

 

A lire aussi

 

« Manque de sourire, d’amabilité et d’empathie », « Très fermé », « Sérieux mais mou », « Nonchalante, ne pas reprendre », « Entre deux eau. Un coup bien et parfois non », « N’a pas fait son dernier jour de travail car problème féminin » ou encore « Ne comprend pas ce qu’on lui demande ou fait mine de ne pas comprendre ».

 

 

Les employés fichés étaient des enfants du personnel

Les salariés d’Ikea ont réagi avec colère mais le Canard ajoute qu’ils ont aussi manifesté une certaine curiosité car beaucoup de ces nouvelles recrues en CDD fichées par la direction sont des enfants d’employés en CDI. Et de pareilles révélations ont pu inquiéter certains parents. Alors, ce genre d’évaluation à la hache du personnel ulcère la presse, les inspecteurs du travail, les syndicats et la Cnil.

 

A lire aussi

 

N’empêche, elles identifient parfaitement certains comportements au travail et elle croque avec un certain sens de l’observation les pires des attitudes. Mais l’hypocrisie moderne ne le supporte pas. Il y a pourtant des glandus dans toutes entreprises et dans toutes les administrations et plus on ferme les yeux sur leur nullité, plus on désespère ceux qui font leur boulot.

 

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique