Pourquoi la centrale nucléaire de Fessenheim va arrêter de produire de l’électricité cette nuit ?

Fessenheim va cesser de produire de l’électricité dès ce soir, conséquence d’une décision politique remontant à la présidentielle de 2012. C’est une promesse de François Hollande et la décision a été confirmée par Emmanuel Macron. La justification c’est que la France est trop dépendante de l’énergie atomique.

 

Fessenheim est une des plus vieilles centrales nucléaires françaises, située dans une zone inondable et sismique

L’uranium fournit 75% de notre électricité, et le point de vue officiel est que si on veut diversifier ce qu’on appelle notre mix électrique, il faut réduire la part du nucléaire pour laisser plus de place aux énergies alternatives comme le solaire et l’éolien. Du coup, on a pris la décision de fermer progressivement les deux réacteurs de Fessenheim, puis d’ici 2035 sans doute une douzaine d’autres tranche,s comme on dit. Et si on a commencé par le site alsacien c’est parce que c’est une de nos plus vieilles centrales qui en plus est située sur une zone inondable et sismique.

 

A lire aussi

 

Une zone ou on n’aurait pas pu construire de toutes les façons un EPR, c’est-à-dire un réacteur de nouvelle génération. Le site était en quelque sorte condamné. Mais était-on obligé de le fermer tout de suite ? Non. Aux Etats-Unis on a prolongé la durée de vie de centrales nucléaires jusqu’à 60 ans. C’est un investissement rentable et jusque là cela n’a pas provoqué de dégâts. On aurait pu prendre cette décision à Fessenheim, qui un peu plus de 40 ans. Surtout que normalement on aurait dû ne fermer ce site que le jour ou le nouveau réacteur EPR de Flamanville avait démarré. Mais comme ce chantier à pris du retard. Pour des raisons politiques, on a quand même décider de renoncer à un actif qui fonctionnait encore très bien.

 

Politique climatique : L’université de Yale classe la France parmi les 5 meilleurs élèves du monde

C’est un signal politique, donc quelque peu arbitraire. En fait le débat sur le nucléaire est pratiquement tabou en France. On devrait avoir le droit de dire que le nucléaire n’est pas parfait. C’est dangereux, cela génère des déchets qu’il faut stocker. Mais c’est aussi une énergie qui permet de produire de l’électricité en contribuant très peu aux émissions de gaz à effet de serre. C’est beaucoup plus vertueux que le gaz ou le charbon.

 

A lire aussi

 

C’est, en plus, très complémentaire des énergies solaires et éoliennes qui ne produisent que de façon intermittente, c’est-à-dire pas tout le temps alors qu’on a tout le temps besoin d’électricité. Enfin, dans les années qui viennent on devrait avoir besoin de beaucoup d’électricité. La mobilité par exemple est de plus en plus électrique. Surtout ce qui me désole c’est que les Français sont persuadés qu’on ne fait rien pour le climat, qu’on est nul… Alors qu’en fait on est parmi les cinq meilleurs élèves du monde, c’est l’université de Yale qui le dit, et c’est en grande partie grâce au nucléaire que l’on est en train de sacrifier.

 

David Barroux