De Verdi aux Jeux vidéo : Les Chorégies d’Orange veulent s’ouvrir à un nouveau public

Wikimedia Commons JL Zimmermann

Une Nuit italienne avec la Scala de Milan, une symphonie de musique de jeux vidéo et Gaetano Donizetti joué sur un camion itinérant: les Chorégies d’Orange misent sur la variété, entre classiques et innovations, pour réussir leur saison 2021 après une année d’absence.

Une reprise de Samson et Dalila au Théâtre antique

C’est une saison porteuse de plaisirs et de grandes soirées”, promet le directeur des Chorégies Jean-Louis Grinda, qui entend tourner la page des difficultés financières passées du plus vieux festival de France en s’ouvrant à un nouveau public sans perdre ses habitués. Le programme de la saison 2021, présenté ce lundi, reprendra d’abord un certain nombre des spectacles qui avaient dû être annulés en 2020 en raison de la crise sanitaire. Ce sera le cas dans le théâtre antique pour la reprise du Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns, l’hommage du Béjart ballet de Lausanne au groupe Queen et à son chanteur Freddie Mercury ou encore pour la mezzo-soprano italienne Cécilia Bartoli avec les Musiciens du Prince-Monaco.

A lire aussi

 

Mais il y aura aussi d’autres spectacles qui n’étaient pas prévus et qui forment l’ossature de la nouvelle saison”, explique Jean-Louis Grinda. Parmi eux et pour la première fois aux Chorégies d’Orange, les chœurs et l’orchestre de la Scala de Milan consacreront le 24 juillet à une Nuit italienne avec les ouvertures et chœurs de Giuseppe Verdi sous la baguette de Riccardo Chailly.

 

L’orchestre et les chœurs de l’Opéra de Marseille joueront une Symphonie des jeux vidéo

Sont également au programme un ciné-concert avec le Kid de Charlie Chaplin et une Symphonie des jeux vidéo par l’orchestre et les chœurs de l’Opéra de Marseille. “Les jeux vidéo sont montés en gamme pour leurs scénarios, leur qualité graphique mais également pour le niveau de leurs musiques qui sont aujourd’hui comme des musiques de film”, souligne Jean-Louis Grinda qui entend ainsi attirer un public jeune aux Chorégies. Le théâtre antique va également s’ouvrir à la scène émergente des jeunes artistes français et consacrer une grande soirée au pianiste Giovanni Bellucci avec des transcriptions de Giuseppe Verdi, Richard Wagner, Vincenzo Bellini et Claude Debussy.

A lire aussi

 

Dernière innovation, les Chorégies vont pour la 1ère fois sortir du théâtre antique pour aller à la rencontre d’un nouveau public. “On va jouer un opéra de Gaetano Donizetti, L’Elixir d’Amour, sur un camion transformé en scène qui va tourner avec une petite formation d’orchestre solistes dans la région sud”, explique Jean-Louis Grinda. Une sélection de ces jeunes artistes itinérants aura lieu en mars prochain. En difficulté financière, les Chorégies d’Orange avaient été renflouées et reprises en 2018 par les collectivités locales. “On est reparti sur un bon pied. On a la confiance des pouvoirs publics. il ne nous manque plus que de retrouver le public, c’est le plus important”, explique Jean-Louis Grinda.

Philippe Gault (avec AFP)

 

Retrouvez l’actualité du Classique