Cecilia Bartoli explique pourquoi Rome sera au cœur du festival de Pentecôte de Salzbourg 2021

La billetterie en ligne pour le prochain Festival de Pentecôte de Salzbourg (du 21 au 24 mai) ouvre cette semaine. L’occasion pour sa directrice artistique Cecilia Bartoli d’expliquer pourquoi elle a tenu à ce que cette édition 2021 rende hommage à Rome, sa ville natale.

Cecilia Bartoli a été la 1ère femme à travailler avec la chorale de la Chapelle Sixtine

En août dernier, Cecilia Bartoli, annonçait que la prochaine édition du Festival de Pentecôte de Salzbourg, dont elle assure la direction artistique (jusqu’en 2026), aura pour thème « Roma aeterna » (Rome éternelle). Après l’annulation de l’événement en 2020, en raison de la pandémie de Covid 19, la mezzo-soprano italienne tenait à ce que la prochaine édition du festival revête un symbole fort, celui de sa ville natale. Elle explique pourquoi.

A lire aussi

“Grâce à mon métier, j’ai pu être en contact avec l’histoire de ma ville, en feuilletant par exemple le manuscrit de la Norma de Vincenzo Bellini à la bibliothèque de Santa Cecilia, en rencontrant pour la première fois des membres vivants de la famille Pamphilj (mécènes des arts), en chantant dans une église située dans le Forum Romanum ou en devenant la 1ère femme à travailler avec la chorale de la Chapelle Sixtine ». Cecilia Bartoli ajoute que ses compositeurs préférés « ont été profondément influencés par Rome, réelle et imaginaire : Antonio Caldara, Georg Friedrich Haendel, WA Mozart, Gioachino Rossini et bien d’autres (…) Aujourd’hui, je sens que cet héritage est ma responsabilité et j’aimerais le partager avec le public de Salzbourg”.

 

Haendel a composé son premier oratorio à Rome

Cecilia Bartoli a tenu également à justifier le choix de Il trionfo del tempo e del disinganno, l’oratorio composé par Georg Friedrich Haendel, pour ouvrir le festival 2021. La cantatrice rappelle que “Haendel a composé cette œuvre alors qu’il était à Rome lors de sa grande tournée en Italie en 1707. Imaginez comment ce jeune compositeur germanique, né à Halle et formé comme musicien dans le nord de l’Allemagne, a décidé, à seulement 21 ans, de se rendre en Italie afin d’explorer le monde de la musique qu’on y trouve ! Quelles impressions bouleversantes il a dû trouver à Rome ! Pour son 1er oratorio, il a réussi à convaincre l’influent cardinal Benedetto Pamphilj d’écrire le livret. L’oratorio de Haendel est l’un de ses plus beaux, plein de musique inspirée et inspirante, avec des arias d’une grande virtuosité et beaucoup de moments touchants”.

A lire aussi

 

L’empreinte romaine de l’édition 2021 ne se limitera pas à la musique. Ainsi le centre cinématographique de Salzbourg diffusera pendant le festival une série de films intitulée « Roma amor » et le menu du dîner de gala sera concocté par Heinz Beck, le chef 3 étoiles de la Pergola à Rome. Rien d’étonnant selon Cecilia Bartoli pour qui “la musique classique, et en particulier l’opéra, touche de nombreux sujets : le théâtre, la littérature, l’histoire, et même la médecine et bien d’autres choses encore. La ville de Rome nous impressionne également comme une grande entité où nourriture, boisson, culture et histoire se fondent en une seule grande sensation”. 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique