Atteint d’un cancer de la gorge, Keisuke Wakao pourrait retrouver l’Orchestre Symphonique de Boston

Le 23 mai, Keila Wakao, 15 ans, a remporté le 1er Prix junior du Concours Menuhin qui récompense les jeunes talents du violon chaque année à Richmond (Virginie). Pour la jeune violoniste américano-japonaise c’est une double victoire, musicale mais aussi humaine, qui récompense le combat qu’elle mène pour aider son papa Keisuke Wakao, hautboïste de l’Orchestre Symphonique de Boston, à vaincre le cancer contre lequel il lutte depuis 2017.

Après 30 cycles de traitement le papa de Keila Wakao pourrait bientôt rejouer

Dans une vidéo mise en ligne sur YouTube fin 2017, Keila Wakao racontait avec émotion combien son investissement dans la musique lui semblait important au moment où sa famille traversait une épreuve douloureuse. Quelques mois plus tôt, son papa, 2hautbois de l’Orchestre Symphonique de Boston, avait, en effet, appris qu’il était atteint d’une forme avancée d’un cancer de la gorge. Les spécialistes ne lui donnaient que très peu de chances de s’en sortir et encore moins de pouvoir rejouer un jour .

A lire aussi

 

4 ans plus tard, après 30 cycles de traitement lourd, Keisuke Wakao est en très bonne voie de guérison et pourrait même bientôt rejouer et remonter sur scène. Une victoire médicale mais aussi psychologique grâce au soutien infaillible de ses proches et, notamment, de sa fille Keila qui s’est encore plus investie dans la musique et la pratique de son instrument. « Je voulais vraiment aider mon père. Je ne suis pas médecin ou quoi que ce soit, mais j’espère que mon énergie de vie et mon talent ont pu lui remonter le moral » a-t-elle déclaré.

Keila Wakao étudie le violon depuis l’âge de 3 ans

C’est donc à son papa que Keila Wakao a dédié son 1er Prix dans la catégorie junior du Concours Menuhin. Une compétition dans laquelle elle a conquis le jury grâce à son interprétation d’œuvres d’Ernest Bloch (Baal Shem), Mason Bates (Bound away) et Henryk Wieniawski (Concerto pour violon n° 2) en finale mais également de Dvorak, Schubert, Telemann ou Beethoven lors des tours de qualification.

A lire aussi

 

Née à Boston, Keila Wakao a commencé le violon à 3 ans. Depuis l’âge de 9 ans elle se produit sur scène en solo et fut en 2018 et 2019 la plus jeune participante au Perlman Music Program à New York. Actuellement elle étudie au New England Conservatory of Music de Boston, la plus ancienne école privée de musique des États-Unis.

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique