Fête de la radio : Découvrez quel concert a marqué la création de la radio en France, il y a 100 ans

Toute cette semaine se déroule la première édition de la Fête de la radio organisée par le CSA à l’occasion du centenaire du média radiophonique et des 40 ans de l’ouverture de la FM aux radios privées. C’est en décembre 1921, qu’a été créée la 1ère station à la Tour Eiffel, mais un mois plus tôt, c’est un concert diffusé en direct qui signa l’acte de naissance de la radio publique en France.

 250 auditeurs privilégiés à l’hôtel Lutétia

Ce samedi 26 novembre 1921, deux cent cinquante scientifiques et ingénieurs sont réunis dans les salons de l’hôtel Lutétia à Paris à l’occasion du centenaire des travaux d’Ampère, organisé par la Société des ingénieurs électriciens. Ils ne savent pas qu’ils vont être les témoins privilégiés d’un événement historique : la première retransmission radiodiffusée en direct en France.

A lire aussi

 

Pendant ce temps, à 40 kilomètres au sud de Paris, à Sainte-Assise précisemment, près de Melun, où a été créé en janvier 1921 le centre radioélectrique de la Compagnie Radio-France (groupe CSF-SFR), des techniciens s’affairent autour d’un émetteur expérimental (1 kw de puissance sur la fréquence 2400 des grandes ondes) dans la « Salle des lampes » où se prépare également avec impatience, Yvonne Brothier, comédienne et chanteuse vedette de l’Opéra-Comique.

Yvonne Brothier, chanteuse vedette de l’Opéra-Comique, interpréta La Marseillaise, Rossini et Gounod en direct

Alors qu’arrive l’heure du dessert au Lutétia, un jeune acteur du Théâtre Antoine, Charles Boyer, future star à Hollywood dans les années 30/40, se lève et fait cette annonce :  » Messieurs, la fée Électricité est une personne éthérée qui ne saurait, malgré son désir, lever son verre à votre santé. Subtile, pour s’en excuser, elle vous ménage une surprise. De son dernier palais, le grand centre de télégraphie de Saint-Assise, des ondes vont s’envoler jusqu’à vous, et ces ondes, en votre honneur, en l’honneur de la science électrique française, vont vibrer, toutes modulées d’harmonie. Cette voix, messieurs, sera la voix de votre amie la fée, une voix qui vous dit à tous : merci de daigner m’écouter ! ».

 

A lire aussi

 

Quelques secondes plus tard les convives stupéfaits entendent, grâce à des haut-parleurs, la voix d’Yvonne Brothier, entonner en direct La Marseillaise. La soprano, installée derrière un long micro en forme de cornet à Sainte-Assise, enchaînera avec L’air de Rosine, extrait du Barbier de Séville de Gioachino Rossini puis un extrait de Mireille de Charles Gounod. À l’époque, cette première inédite, véritable acte de naissance de la radio publique en France, passa presque inaperçue. Un seul quotidien l’évoqua… 3 jours plus tard. Il est vrai que le responsable technique de l’expérience, avait déclaré n’y voir « qu’une vulgarisation amusante et sans lendemain » ! 100 ans plus tard, plus de 900 stations de radio émettent sur les ondes françaises et près de 40 millions de Français de 13 ans et plus les écoutent quotidiennement.

Cette semaine sur Radio Classique, Franck Ferrand (Franck Ferrand raconte à 9h et 14h) et Christian Morin (Tous classiques à 9h30) célébreront les 100 ans de la radio à l’occasion de cette première Fête de la radio.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique