Franz Liszt en 3D, plus vrai que nature, grâce à l’artiste Hadi Karimi

Il y a un mois, l’artiste plasticien iranien Hadi Karimi réalisait une étonnante reconstitution en 3D du visage Frédéric Chopin. Dans la foulée, il a recréé celui de Franz Schubert et vient d’achever la reproduction du visage de Franz Liszt.

 

Son portrait en 3D de Frédéric Chopin a fait connaître Hadi Karimi dans le monde entier

Jusqu’à la fin mai 2021, mai, Hadi Karimi s’était surtout fait connaître pour ses représentations en 3D de visages de stars du rock ou du cinéma comme Freddie Mercury, Will Smith, Audrey Hepburn, Kurt Cobain, Michael Jackson, David Bowie, Grace Kelly ou encore Adele. Mais c’est sa réalisation d’un étonnant portrait, plus vrai que nature, de Frédéric Chopin qui a « boosté » sa notoriété à travers le monde. Pour son travail sur le compositeur polonais, l’artiste iranien qui vit à Téhéran, s’était inspiré de 2 rares photos de Frédéric Chopin mais surtout de son masque mortuaire et d’une mèche de ses cheveux conservée à Varsovie.

 

 

Franz Schubert a été enterré à Vienne, à quelques mètres de la tombe de Beethoven

Pour la reconstitution du visage de Franz Schubert (1797-1828), la tâche fut encore plus compliquée puisqu’il n’existe aucune photo du compositeur autrichien et un seul portrait peint de son vivant, peu avant son décès à l’âge de 31 ans. Tous les autres portraits le représentant ont été peints des décennies plus tard lorsque son talent fut enfin célébré. Lui aussi eu droit à un moulage de son visage, dont on se sait pas vraiment s’il fut réalisé de son vivant ou juste après sa mort, avant qu’il soit enterré à Vienne, à quelques mètres de la tombe de Beethoven mort un an et demi auparavant, mais ce moulage a disparu.

A lire aussi

 

Hadi Karimi s’est donc contenté d’une photo de ce masque et d’une description que fit un des proches de Franz Schubert en 1858. Léopold Sonnleithner disait ainsi de son ami qu’il avait un visage rond, peu de cou, des yeux gris-bleu, un petit nez épaté, des lèvres épaisses, une fossette au menton, une peau claire, des cheveux bruns ondulés et qu’il portait en permanence des lunettes (fines lunettes cerclées dont il existe un exemplaire exposé dans la maison natale du compositeur à Vienne). Tous ces détails que l’on retrouve dans la reconstitution réalisée en 3D par Hadi Karimi et illustrée par un extrait de l’Ave Maria de Schubert sur son compte Instagram.

 

Nadar a photographié Liszt, Wagner, Offenbach, Berlioz et Rossini

Le 18 mai, l’artiste-plasticien iranien, s’est attaqué à la reconstitution du visage de Franz Liszt, autre grand nom de la musique romantique du XIXe siècle qu’il vient d’achever. Pour cette nouvelle création, Hadi Karimi a la chance de pouvoir s’inspirer d’un plus grand nombre de documents visuels du pianiste et compositeur hongrois, des portraits peints de jeunesse et des photos réalisées à la fin de sa vie par les plus grands photographes de l’époque dont les Français Numa Blanc ou Nadar, à qui l’on doit également des clichés de Wagner, Offenbach, Berlioz et Rossini.

Contacté par Radio Classique, Hadi Karimi confie qu’il va continuer de travailler sur des compositeurs « romantiques » avant d’aborder ceux de la période classique et du baroque.

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique