Annonce choc du Metropolitan Opera de New York avec l’annulation de toute la saison 2020/2021

Face à l’évolution très incertaine de la situation sanitaire due à la pandémie de coronavirus, les dirigeants du Metropolitan Opera de New York (Met) ont décidé d’annuler l’intégralité de la saison 2020/2021 dont le début avait déjà été décalé aux fêtes de fin d’année. La direction du Met en a profité pour dévoiler quelques éléments du programme qui sera proposé lors de la saison suivante.

Le Met estime la perte à plus de 150 millions de dollars

Dans le communiqué publié sur le site du Met, son directeur Peter Gelb indique que l’institution newyorkaise  « a pris la décision extrêmement difficile d’annuler l’intégralité de la saison 2020-2021, sur la base des recommandations des responsables de la santé qui conseillent le Met et le Lincoln Center. Les spécialistes ont déclaré qu’il ne fallait envisager de reprise de l’activité qu’au moins 5 à 6 mois après la mise à disposition d’un vaccin. Nous souhaitons plus que tout créer à nouveau la magie de l’opéra comme seul le Met le peut, mais la sécurité de notre entreprise et du public que nous servons est notre priorité ».

A lire aussi

 

Fermé depuis le mois de mars, Le Met estime que le manque à gagner atteindra plus de 150 millions de dollars (pour un budget annuel de 312 millions de dollars) et que près de 1000 de ses employés à temps plein, y compris son orchestre et son chœur, ont été mis en congé sans salaire depuis avril. Les négociations avec les syndicats ont été engagées suite à ces nouveaux paramètres mais s’annoncent compliquées d’autant que, comme l’indique le New York Times, la récente révélation du fait que James Levine, l’ancien directeur musical du Met, avait reçu un règlement de 3,5 millions de dollars après son licenciement en 2018, pour des faits de harcèlement sexuel, pourrait compliquer les discussions.

Le Met présentera pour la 1ère fois l’opéra d’un compositeur noir

Dans un message vidéo, Peter Gelb a tenu à présenter les grandes lignes de la saison 2021/2022 qui s’ouvrira en septembre avec «Fire Shut Up in My Bones» du trompettiste de jazz Terence Blanchard. Ce sera la 1ère fois que le Met proposera un opéra d’un compositeur afro-américain. La mise en scène sera signée James Robinson et Yannick Nezet-Seguin en assurera la direction. Le directeur musical canadien qui dirigera 4 autres productions au cours de cette saison. Peter Gelb a également insisté sur  « la responsabilité sociale du Met qui doit respecter une plus grande justice sociale et tenir compte de la diversité ». A cet effet, les œuvres de trois autres compositeurs afro-américains, Valerie Coleman, Jessie Montgomery et Joel Thompson, seront programmées au Lincoln Center.

A lire aussi

Parmi les autres productions annoncées, pour la première fois au Met la version originale en 5 actes et en langue française de « Don Carlos » de Giuseppe Verdi que dirigera Yannick Nezet-Seguin, « Rigoletto »,  « Lucia di Lammermoor » de Gaetano Donizetti et « Die Meistersinger von Nürnberg » de Wagner dirigé par Antonio Pappano, le directeur musical du Royal Opera de Londres, qui revient au Met pour la première fois depuis des décennies. À noter que 5 femmes cheffes d’orchestre seront à la baguette au cours de cette saison dont Susanna Malkki qui dirigera « The Rake’s Progress » (La Carrière du libertin) d’Igor Stravinsky et que, pour la 1ère fois depuis 1929, l‘opéra new-yorkais a inscrit 3 œuvres contemporaines à son programme.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique