James Levine remonte sur scène, 3 ans après le scandale lié à des accusations d’abus sexuels

James Levine n’était pas remonté sur scène depuis 2017, juste avant d’être licencié, suite à des accusations d’abus sexuels, par le Met Opera de New York qu’il avait dirigé pendant 40 ans. Invité par Zubin Mehta, le célèbre chef d’orchestre américain dirigera plusieurs concerts au début de l’année 2021 au Teatro Maggio Musicale de Florence.

 

James Levine de retour avec Berlioz, Brahms et Mozart

Dans son communiqué, le Teatro Maggio Musicale Fiorentino évoque « l’extraordinaire présence sur l’estrade de James Levine, chef d’orchestre américain et parmi les plus célèbres du monde » et remercie son directeur musical honoraire à vie Zubin Mehta de l’avoir invité pour diriger 5 concert prestigieux au début de l’année 2021.

A lire aussi

 

Les 11, 13 et 16 janvier James Levine dirigera La damnation de Faust d’Hector Berlioz avec Michael Spyres (ténor), Marianne Crebassa (mezzo-soprano) et Ferruccio Furlanetto (basse). Le 17 janvier, il dirigera Un Requiem allemand de Johannes Brahms avec Hanna-Elisabeth Müller (soprano) et Thomas Hampson (baryton) et enfin le 21 janvier les 3 dernières symphonies de Mozart. La dernière fois qu’on a vu James Levine diriger un orchestre, c’était en décembre 2017 avec une reprise du « Requiem » de Verdi par le Met Opera. Quelques mois avant que l’institution new-yorkaise ne le licencie suite à des accusations de harcèlement sexuel.

Yannick Nézet-Séguin a succédé à James Levine, licencié du Met Opera en 2018

Au terme de la saison 2015/2016, James Levine, diminué physiquement (il se déplace en fauteuil roulant depuis 2013) avait pris officiellement sa retraite après 40 ans passés à la direction musicale du Met. Il restait néanmoins directeur musical honoraire de l’institution et a continué à diriger ponctuellement l’orchestre jusqu’à la fin de l’année 2017. Jusqu’à ce que le New York Times et le New York Post publient des révélations sur des actes de harcèlement et d’abus sexuel dont le chef d’orchestre américain se serait rendu coupable sur plusieurs jeunes hommes avant qu’il n’arrive au Met en 1976, puis pendant sa collaboration avec l’institution.

A lire aussi

 

Le 12 mars 2018, à la suite d’une enquête confirmant ces accusations, la direction du Met Opera licenciait James Levine, remplacé 6 mois plus tard par Yannick Nézet-Séguin à la direction musicale. S’en sont suivies plusieurs mois de procédures judiciaires qui ont abouti en août 2019 à un arrangement par lequel les 2 parties ont été indemnisées chacune à hauteur de 5,8 millions de dollars.

 

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique