A quoi va ressembler la nouvelle saison du Théâtre du Capitole de Toulouse ?

Malgré le contexte difficile, la direction du Théâtre du Capitole de Toulouse a révélé début mars sa programmation pour 2020/2021. Une saison qui fera la part belle aux titres du répertoire lyrique mais également aux découvertes et aux nouvelles créations, notamment pour le Ballet du Capitole.

 

Des opéras mis en scène par Eric Ruf et Michel Fau

Pour sa 3saison en tant que directeur artistique du Théâtre du Capitole de Toulouse, qui regroupe l’Orchestre national du Capitole (ONCT dirigé par Tugan Sokhiev), le Choeur et la Maîtrise du Capitole (dirigés par Alfonso Caiani) et le Ballet du Capitole (dirigé par Kader Belardi), Christophe Ghristi propose une programmation ambitieuse qu’il souhaite, selon ces mots : « imprégnée de beauté, d’émotion et d’esprit. Plus que jamais, nous croyons en l’effet magique des chefs-d’œuvre sur nous ».  Du classique en ouverture de la saison fin septembre avec Les Pêcheurs de perles de Georges Bizet qui donnera l’occasion, rare et heureuse, d’avoir sur scène les 3 forces artistiques du théâtre: l’orchestre, le chœur et le ballet. Ce sera pour le chorégraphe Thomas Lebrun sa 1ere mise en scène d’un opéra que dirigera Emmanuel Plasson. Parmi les 1ères la saison prochaine à Toulouse, Le Viol de Lucrèce de Benjamin Britten fin novembre et Eugène Onéguine de Piotr Ilich Tchaïkovski en janvier 2021 avec, pour la 1ère fois, le baryton Stéphane Degout dans le rôle-titre. Des morceaux de choix avec, en mars 2021, Pelléas et Mélisande de Claude Debussy mis en scéne par Eric Ruf, administrateur général de la Comédie-Française et, le mois suivant, Les Noces de Figaro de WA Mozart qui verront la prise de rôle de Karine Deshayes en Comtesse Almaviva.

A lire aussi

La saison lyrique se terminera en beauté avec La Force du destin de Giuseppe Verdi et l’Elektra de Richard Strauss que Michel Fau mettra en scène. Sans oublier les récitals que donneront notamment Sabine Devieilhe, Marina Rebeka, Matthias Goerne, ou Véronique Gens et un rare et surprenant Teuzzone d’Antonio Vivaldi dirigé par Jordi Savall à la tête du Concert des Nations.


Les créations des chorégraphes Carolyn Carlson et Thierry Malandain en avril 2021

Le Ballet du Capitole, porté par le talent passionné de Kader Belarbi, pourra enfin créer fin octobre le Toulouse-Lautrec qu’il a dû annuler en mai prochain, ainsi que Les Saltimbanques, mais à La Halle aux grains en juin 2021. Pour les fêtes de fin d’année, le ballet proposera la mythique Bayadère, dans la version du chorégraphe estonien Thomas Edur. L’événement du printemps sera le spectacle Paysages d’intérieur qui réunira, le temps d’une soirée fin avril, des créations de Carolyn Carlson et Thierry Malandain.

A lire aussi

Comme toujours, le Théâtre du Capitole pense à son jeune public, présent à toutes les générales, et qui aura droit à toute une série de manifestations (ateliers, concerts, conférences, récitals…) et notamment au « Bus Figaro », en partenariat avec l’Académie de Toulouse, qui partira sur les routes, à l’école, au collège, au lycée, à la rencontre des jeunes pour faire découvrir, construire, prolonger Les Noces de Figaro. Voyageant dans le « Bus Figaro », des artistes joueront dans les classes, les préaux, les cantines, les cours, avec un simple fauteuil, un paravent, un portant et quelques costumes.

Le programme de la saison 2020/2021 du Théâtre du Capitole de Toulouse

L’Orchestre National du Capitole de Toulouse mobilisé dans la lutte contre contre le coronavirus

Comme d’autres grandes formations en France et dans le monde entier, l’ONCT a tenu à soutenir tous ceux qui luttent contre la pandémie de coronavirus ou sont touchés par le Covid-19. Chacun chez soi, les musiciens de l’orchestre toulousain seuls ou en famille, ont enregistré leur partie qui, une fois montée et mixée, avec celle des autres donne une représentation originale de la Marche Hongroise tirée de La Damnation de Faust d’Hector Berlioz avec une petite surprise sur le générique de fin !

Philippe Gault