Tugan Sokhiev un an de plus à la tête de l’Orchestre du Capitole de Toulouse

Directeur musical de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse (ONCT) depuis 2005, le chef d’orchestre russe, qui devait achever son mandat à l’été 2020, a été prolongé d’un an à ce poste.

Connecté pour toute sa vie avec l’orchestre toulousain

« Très sollicité à l’international, Tugan Sokhiev souhaite continuer pour une année supplémentaire et nous nous réjouissons de cette collaboration assez unique, comme tous les mélomanes. Tous le travail de développement artistique mené avec l’orchestre a permis de hisser celui-ci à un niveau d’excellence dont bénéficient tous les chefs invités pour le plus grand bonheur des spectateurs et des musiciens » a déclaré Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole (dont dépend l’ONCT). Une prolongation qui permettra à Toulouse Métropole, de lui chercher un successeur en toute sérénité. Recruté comme conseiller musical et 1erchef invité de la formation symphonique toulousaine en septembre 2005, Tugan Sokhiev avait été nommé directeur musical de l’ONCT en 2008, après 4 décennies de règne de Michel Plasson. Le chef russe, par ailleurs directeur musical de l’orchestre du Théâtre du Bolchoï, tenait à cette prolongation et compte bien garder un lien privilégié à plus long terme avec l’Orchestre National du Capitole, comme il l’a précisé à La Dépêche du Midi : « Le Capitole et moi, nous sommes connectés pour toute la vie, nous avons vécu trop de bons moments ensemble depuis 15 ans. Dans une confiance, un respect et une humanité partagés. ». Une collaboration durable qui passera par les Musicales franco-russes, dont il est le directeur artistique, le suivi du dossier de l’auditorium qui devrait être construit lors de la prochaine décennie sur le site de l’ancienne prison Saint-Michel et, bien sûr, plusieurs concerts par an à Toulouse en tant que chef invité.

La longue et riche carrière de Tugan Sokhiev

À seulement 42 ans, le chef d’orchestre russe, d’origine ossète, a déjà une longue expérience commencée en 2000 à la tête de l’orchestre Symphonique de Russie puis de celui du Théâtre Mariinsky de Saint-Petersbourg, ville où il étudia au conservatoire (il fut le dernier élève d’Ilya Musin). Un début de carrière qui le voit se produire à l’étranger dès 2003 alors qu’il n’a que 26 ans. Une carrière internationale qui l’amènera à diriger les plus grandes formations, notamment l’Orchestre Philharmonia de Londres, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Metropolitan Opera de New York, le Staatsoper de Vienne…

Lors de la saison 2018/2019, Tugan Sokhiev n’a pas chômé non plus. En plus de la direction musicale de l’ONCT et du Bolchoï, il a participé à 2 tournées avec l’Orchestre philharmonique de Berlin, la 1ère avec le Chœur du Bolchoï et la seconde à la Tonhalle de Düsseldorf, à la Philharmonie de Hambourg et à la Waldbühne de Berlin. À la tête de l’Orchestre philharmonique de Vienne, il s’est également produit en tournée à Dresde et Cologne. Enfin, il a dirigé en concert les orchestres symphoniques de la NHK (Japon) et de la radio finlandaise. Le prochain concert de l’ONCT dirigé par Tugan Sokhiev aura lieu à Toulouse le samedi 8 février 2020 pour une représentation de la symphonie n°2 en ut minuer « Résurrection » de Gustav Mahler que l’orchestre toulousain donnera 3 jours plus tard à la Philharmonie de Paris.

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique