70% des jeunes Britanniques ignorent qui est Mozart

Selon une étude, plus des 2/3 des jeunes Britanniques n’ont jamais entendu parler de Wolfgang Amadeus Mozart. Plus étonnant encore, 20% d’entre eux pensent que Jean-Sébastien Bach est toujours en vie !

 

Mozart presque inconnu, Adèle connue de tous

Les résultats de l’étude menée sur 2000 personnes âgées de 18 à 34 ans par le service de streaming musical Primephonic, spécialisé dans la musique classique, sont édifiants, voire désespérants, pour les très nombreux amateurs de musique classique Outre-Manche. Si 33% savent que Sir Simon Rattle a dirigé le London Symphony Orchestra lors de l’ouverture des Jeux Olympiques de Londres en 2012,  ils ne sont que 20% à avoir entendu parler de la violoniste écossaise Nicola Benedetti, pourtant nommée aux Grammy Awards 2020 et seulement 14% savent que la musique du célèbre chant patriotique anglais « Land of Hope and Glory » (extrait des marches Pomp and Circumstance) a été composée par leur compatriote Sir Edward Elgar. Mais que penser des 2 résultats les plus stupéfiants : 70% des jeunes Britanniques interrogés pour cette enquête ont déclaré ignorer qui est WA Mozart et 20% que JS Bach est toujours vivant !!! En revanche, le nom de la jeune chanteuse pop londonienne Adèle fait presque l’unanimité puisque 94% des jeunes Britanniques déclarent connaître ses chansons.

 

A lire aussi

 

 

Un problème d’éducation musicale à l’école

Interrogée par la station de radio Classic FM, la compositrice anglaise Debbie Wiseman (connue en France pour avoir composé en 2004 la musique du film Arsène Lupin de Jean-Paul Salomé), se dit attristée par les résultats de ce sondage, mais pas vraiment surprise. Pour elle il s’agit avant tout d’un problème d’éducation musicale : « L’apprentissage d’un instrument à l’école et la pratique de la musique classique ont démontré qu’ils apportent d’énormes avantages pour les enfants dans d’autres domaines de leur vie scolaire en les aidant à devenir des élèves plus efficaces. Mais, malheureusement, les écoles dans lesquelles les jeunes sont encouragés à participer à des orchestres ou à des chorales sont minoritaires en Grande-Bretagne. Tous les enfants ne voudront pas devenir musiciens ou compositeurs professionnels, mais s’éveiller à la musique classique dès son plus jeune âge devrait être proposé à tous. La musique est inclusive. La musique parle à tous, au-delà des cultures, des classes sociales, des langues. C’est un lien entre les êtres humains. La musique est spontanée et la musique peut enrichir des vies pour toujours ». Un problème d’éducation musicale en Grande-Bretagne mais quels résultats donnerait un tel sondage auprès du jeune public français ? Ravel plus connu que Soprano ?

 

A lire également

 

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique