Voitures électriques : le gouvernement veut 100 000 bornes de recharge pour fin 2021

Le gouvernement s’est fixé pour objectif d’avoir 100 000 points de recharge publics pour les véhicules électriques d’ici fin 2021. Une charte a été signée ce mardi 12 octobre avec les acteurs de la filière pour accélérer le déploiement de ces bornes.

30 000 bornes aujourd’hui destinées aux voitures électriques

La France compte aujourd’hui près de 30 000 bornes dans l’espace public et 100 000 sont prévues dans un peu plus d’un an. L’objectif est donc très ambitieux mais pas irréalisable techniquement. Ce qui coince aujourd’hui c’est l’aspect financier selon Flavien Neuvy, directeur de l’observatoire Cetelem de l’automobile : « En réalité, tout le monde se renvoie un peu la balle. D’un côté vous avez les pétroliers qui considèrent que ce n’est pas leur rôle de mettre des bornes dans l’espace public. D’un autre côté l’Etat n’a pas les moyens financiers de développer autant de bornes et puis les collectivités territoriales en mettent peu. Je crois que la difficulté est financière : installer des bornes sur la voie publique est très coûteux et pourtant c’est un élément très important car c’est un frein psychologique majeur pour le développement des ventes de voitures 100% électrique ».

 

L’Etat va investir 100 millions d’euros et travaille avec Ionity, Total…

Le gouvernement a justement choisi d’augmenter ses dispositifs de soutien à l’installation des bornes. L’Etat va investir également 100 millions d’euros pour déployer 500 stations de recharge rapide le long des routes nationales et des autoroutes. La charge sur les longues distances est capitale car aujourd’hui un des freins majeurs à l’achat de voitures électriques est la crainte de la panne sèche.

A lire aussi

 

Mais il y a une dynamique. Cécile Goubet déléguée générale de l’AVERE, l’association nationale pour le développement de la mobilité électrique l’explique : « il y a quand même beaucoup de déploiements qui ont été fait, le premier étant Ionity qui compte aujourd’hui 50 stations avec 230 bornes et en prévoit 80 supplémentaires pour début 2021. La compagnie nationale du Rhône a mis en place 27 stations de recharge rapide tout le long du sillon rhodanien. Total vise une station tous les 150 km sur les voies rapides d’ici 2022. Tout est en train de se mettre en place mais il faut que ça aille plus vite ».

 

Bonus de 1 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique

Une charte sera signée ce matin au ministère de la transition écologique avec les sociétés autoroutières, les acteurs de l’énergie ou encore de la grande distribution. Pour l’AVERE et Cécile Goubet, au-delà du chiffre des 100 000 bornes, ce qu’il faut suivre c’est le ratio 1 borne pour 10 véhicules électriques en circulation : « Aujourd’hui on voit que le ratio commence petit à petit à se dégrader. Si on regarde juste les véhicules électriques il est encore bon. En revanche, si on ajoute les véhicules hybrides rechargeables, on compte un point de recharge pour 13 véhicules ».

A lire aussi

 

Le maillage territorial est un autre point important. Rien ne sert d’installer de nombreuses bornes en zone péri urbaine, résidentielle où de nombreux utilisateurs ont des maisons individuelles avec des bornes à domicile. Il faut au contraire plus de stations et plus de stations à recharge rapide dans les zones urbaines ou sur autoroute. Le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari a annoncé par ailleurs ce matin dans le Parisien un nouveau bonus de 1000 euros sans condition de ressources pour l’achat d’un véhicule électrique d’occasion.

Ecoutez 3 minutes pour la planète de Baptiste Gaborit

 

Retrouvez l’actualité du Classique