Voitures d’occasion : comment le marché a-t-il résisté à la crise du coronavirus ?

Le marché de la voiture d’occasion a plutôt bien résisté à la crise. On parle tout le temps des ventes de voitures neuves, mais la vraie passion des Français c’est la voiture d’occasion. Chaque année, il se vend trois fois plus de voitures d’occasion que de voitures neuves.

6 millions de voitures d’occasion sont vendues chaque année en France

Dans une année normale, les ventes tournent autour de 6 millions pour les occasions et autour de 2 millions pour les nouveaux modèles. Et en 2020 en raison de la crise du Covid 19, l’écart s’est même resserré puisque le marché du neuf s’est effondré de 25% alors que le marché de l’occasion a reculé de seulement 5%. Ce marché de l’occasion pourrait toutefois être freiné par plusieurs phénomènes : la multiplication de contrôles techniques de plus en plus exigeants pousse beaucoup de vieux modèles vers la casse.

A lire aussi

 

Ensuite, les normes anti-pollution, la chasse au diesel vont aussi peser sur les voitures qui ont plus de trois quatre ans. Enfin, on ne sait pas très bien si les voitures électriques avec des batteries qui tiennent de moins en moins bien la charge se revendront bien demain. Tout ça pourrait peser négativement.

 

La Société Générale vient de racheter Reezocar, spécialisé dans la vente de voitures d’occasion

Mais le marché de l’occasion reste promis à un bel avenir, car tout le monde n’a pas les moyens de se payer une voiture neuve, et il se structure et s’organise autour d’acteurs qui rassurent les clients. Les constructeurs comme Peugeot ou d’autres ont même fait de cette activité un vrai axe de croissance.

A lire aussi

 

Parce que reprendre une voiture à un client qui veut en acheter une neuve c’est important. Il y a de la demande, et avec le développement des LOA (locations avec option d’achat) et LLD (Location longue durée), de plus en plus de modèles relativement récents arrivent dans les garages. Ceux-ci se sont organisés. Le Bon Coin propose plus de 800.000 modèles et aujourd’hui CDiscount se lance sur ce marché avec Arval, une filiale de BNP Paribas. Et les start-up peuvent aussi jouer un rôle d’intermédiaire en vérifiant la qualité, en livrant et en offrant des garanties. La Société Générale vient ainsi de racheter Reezocar qui est sur ce segment. Et comme l’offre va monter en gamme, ça va attirer de nouveaux clients.

David Barroux