« Veuillez répondre, nous reprendrons après » : Riccardo Chailly interrompt son concert à cause d’un portable

Brescia e Amisano © Teatro alla Scala

Ce lundi à Milan aura été une drôle de journée. Le matin y était dévoilé le programme de la saison 2022/2023 de la Scala et le soir était proposée la 2ème représentation d’un grand concert consacré aux opéras de Verdi. Mais, au beau milieu du prélude de Macbeth, la sonnerie d’un téléphone portable a contraint Riccardo Chailly à interrompre le concert pour le reprendre quelques instants plus tard.

Riccardo Chailly : « Un pays oppressé… à cause d’un portable obstiné, ce n’est pas possible ! »

Tout avait bien commencé lors de ce concert consacré par la Scala de Milan aux grands airs choraux des opéras de Giuseppe Verdi, une 2ème représentation d’autant plus importante qu’elle était enregistrée pour figurer sur un album (Decca). Tout s’est bien passé sur les extraits de Nabucco, I Lombardi, Don Carlos et Ernani mais au beau milieu du Patria Oppressa (Pays Oppressé) de Macbeth une sonnerie de téléphone portable a retenti dans la salle.

A lire aussi

 

Un brin agacé, mais avec humour, Riccardo Chailly, qui dirigeait l’orchestre, a décidé d’interrompre le concert. Le directeur musical de la Scala s’est alors directement adressé au spectateur fauteur de trouble lui demandant : « veuillez répondre, nous reprendrons plus tard » et puis, s’adressant au public, « vous voyez, les amis, nous sommes nombreux dans ce grand voyage de Verdi avec l’orchestre et le chœur de La Scala, mais nous ne sommes pas seuls (…) Mais franchement, un pays oppressé… à cause d’un téléphone portable obstiné, ce n’est pas possible ! ». De quoi déclencher des sourires et de longs applaudissements avant la reprise du concert au début de cet extrait de Macbeth.

Boris Godounov ouvrira la prochaine saison de la Scala

Le matin de ce concert, Dominique Meyer avait présenté à la presse le programme de la prochaine saison à Milan. Au total 272 représentations seront proposées, dont 14 opéras, 8 ballets et 7 concerts symphoniques. L’occasion pour le surintendant du Teatro alla Scala de faire également le point sur les conséquences de l’intervention russe en Ukraine. Dominique Meyer a indiqué qu’il n’est pas question que Valery Gergiev, considéré comme « un politicien », vienne diriger à la Scala, mais qu’il n’y aura pas de chasse aux sorcières concernant les œuvres de compositeurs russes et les autres artistes russes. Ce sont d’ailleurs les Russes Anna Denisova et Ildar Abdrazakov qui ouvriront cette saison 2022/2023 à Milan dans Boris Godounov de Modeste Moussorgski, le 7 décembre et il y aura même une « Soirée russe » avec, notamment, un récital d’Anna Netrebko accompagnée par la pianiste Elena Bashkirova.

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique