Total s’installe dans la tour la plus chère de France

Total va s’offrir une nouvelle tour à La Défense, la plus chère de France. Il y a donc un avenir pour les immeubles de bureaux. Ceux-ci devront toutefois être repensés, avec plus d’espaces de détente et de services, pour les employés ne pouvant télétravailler.

 

« Il faut que le bureau fasse envie », reconnait Alain Taravella, un patron de l’immobilier, dans Les Echos

On a prouvé pendant le confinement que l’on pouvait télétravailler tout le temps et il y a pas mal de salariés qui n’ont pas envie de revenir au bureau. Il n’y a pratiquement personne qui ait envie de retourner dans une tour en open-space à La Défense. Mais chez Total, ils savent que la vie normale va finir par reprendre progressivement son cours. Demain, on fera tous un peu plus de télétravail, mais on ira quand même encore au bureau.

 

A lire aussi

 

C’est pourquoi le groupe Total a besoin d’une nouvelle tour. Comme le dit Alain Taravella, un patron de l’immobilier aujourd’hui dans Les Echos, « il faut que le bureau fasse envie ». La crise ne change pas tout, mais elle accélère les transformations. Depuis plusieurs années, on sent une envie d’autre chose chez les salariés. On a besoin de se retrouver pour travailler en équipe. On doit apprendre à connaître de nouveaux collègues.

 

 

Et même si les technologies numériques sont efficaces et pratiques, elles ne peuvent pas remplacer tous les contacts humains. Mais pour que le bureau de demain ne soit pas un repoussoir, il faut que les entreprises réinventent cet espace. Il faut que ce soit plus confortable qu’à la maison. Il faut de vrais espaces de réunion et de convivialité, des terrasses, des jardins…

 

Total dépensera 850 millions d’euros pour s’installer dans une double tour de La Défense

Tous les cols blancs ont des portables et le travail peut devenir nomade, même dans un immeuble de bureau. Si on est tous dans une tour, on aura tous ses collègues sous la main. On perdra moins de temps en transport. Mais il faut des cantines plus appétissantes et aussi de plus en plus de services (conciergerie, des salles de sport…). On passera sans doute moins de temps au bureau, mais il faut que ce temps soit efficace et agréable.

 

A lire aussi

 

Plus les groupes seront riches, plus ce sera possible. Dans les entreprises en difficultés, on voit le développement du télétravail comme une opportunité de réduire les mètres carrés. De faire des économies. Dans les entreprises qui ont de l’argent, les mètres carrés gagnés, parce qu’il y a moins de salariés présents tous les jours, seront utilisés pour des espaces de convivialité, pour améliorer le confort de ceux qui seront là.

 

 

Total va avoir les moyens de faire les choses bien. Les tours siamoises que le groupe va occuper à La Défense vont coûter 850 millions d’euros. Au total, on parle d’un projet à plus d’un milliard. On n’a jamais construit une tour aussi chère de toute notre histoire et cela prouve que même en plein Covid, il y a de l’espoir pour le BTP.

 

David Barroux