Tempête Alex : des tonnes de déchets sur le littoral de la Côte d’Azur et dans la Méditerranée

Plus de deux semaines après le passage de la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes, le nettoyage du littoral se poursuit. Les cours d’eau ont charrié des tonnes de bois et de déchets, recouvrant plusieurs centaines de mètres de plages de la Côte d’Azur.

300 bénévoles déblayent les déchets à Villefranche-sur-Mer

Dans la commune de Villefranche-sur-Mer, ils sont près de 300 bénévoles à avoir répondu ce weekend à l’appel de la mairie pour venir prêter main forte et déblayer le bois qui s’était échoué sur les plages. André-Hubert Bezzina est le premier adjoint de Villefranche-sur-Mer et il nous explique cette opération : « nous avons eu d’énormes nappes de bois qui ont couvert quasiment toutes les plages des marinières en bas de la commune et nous avons dû enlever tout ça. Aujourd’hui, il y a une nappe qui va de gauche à droite de la rade mais c’est très nettement moins concentré ».

A lire aussi

 

Du bois qui, avant de s’échouer ici, avait dévalé des dizaines de kilomètres depuis les vallées sinistrées par la tempête, suivant le cours du Var jusqu’en Méditerranée. A Villefranche-sur-Mer, l’équivalent de 3 grosses bennes de chantier a été ramassé ce week-end. Beaucoup de bois a été ramassé mais aussi quelques effets personnels, des vêtements, des chaussures et beaucoup de déchets. « Beaucoup de plastiques, de bouteilles vides et énormément de polystyrène sont ramassés. Tout ce polystyrène flotte dans l’eau, y en a partout » nous dit André-Hubert Bezzina. Des opérations similaires de nettoyage ont été menées ces derniers jours à Cagnes sur Mer ou encore à Saint Laurent du Var avec partout ce même paysage de mer de bois.

 

Des navires affrétés en Méditerranée pour récupérer les déchets

Depuis la catastrophe, des avions et des hélicoptères se relaient tous les jours pour localiser les nappes de troncs d’arbres qui dérivent en Méditerranée. L’enseigne de vaisseau Alice est officier de la préfecture maritime de la Méditerranée et nous raconte ces opérations : « la préfecture maritime de la Méditerranée a lancé 2 navires : le Pionnier et le Jason qui ont pu récupérer les troncs et divers déchets végétaux à la dérive. Le Jason est toujouts sur place et a travaillé ce week-end. Les déchets sont nettement moins importants, ce ne sont plus des nappes mais les déchets restent nombreux et dispersés ».

A lire aussi

 

Le Jason d’ailleurs doit décharger sa cargaison aujourd’hui sur le port de Nice, où le bois sera broyé sur place. Dans beaucoup de communes, le bois sera recyclé ou utilisé pour les réseaux de chaleurs. Les opérations se poursuivent également un peu plus haut, dans les vallées meurtries par les intempéries. Le capitaine Xavier Wiik est le commandant de la compagnie des sapeurs-pompiers de Grasse. Il nous parle de la situation dans cette région : « Il reste encore aujourd’hui des travaux de déblaiement et ils vont prendre du temps. Les infrastructures routières ont été emportées ainsi que la caserne et la gendarmerie de Saint-Martin-Vésubie. Une partie des décombres ont fini dans le lit du Var et on fait plusieurs kilomètres emportés par les torrents ». Ces opérations devraient durer encore plusieurs semaines.

Ecoutez 3 minutes pour la planète de Baptiste Gaborit

Retrouvez l’actualité du Classique