Speranza Scappucci, première cheffe italienne à diriger l’Orchestre de la Scala de Milan

Crédits : speranzascappucci.com

Suite au forfait, pour raisons de santé, d’Evelino Pidò la direction de la Scala de Milan a fait appel à Speranza Scappucci pour diriger les représentations de I Capuleti e i Montecchi de Vincenzo Bellini à partir du 18 janvier. À cette occasion, la cheffe romaine deviendra la 1ère femme italienne à diriger la prestigieuse formation milanaise.

Claire Gibault fut la 1ère femme à diriger à la Scala de Milan en 1995

Initialement, Speranza Scappucci devait faire ses débuts au Teatro alla Scala à partir du 2 mai 2022 pour une série de trois concerts mais le forfait de dernière minute de son compatriote Evelino Pidò, pour des raisons de santé liées à « l’urgence sanitaire », a contraint la direction à faire appel à la maestra romaine pour diriger, à partir du 18 janvier et jusqu’au 2 février, I Capuleti e i Montecchi, l’opéra de Vincenzo Bellini. À l’occasion de cinq représentations, la cheffe italienne dirigera donc l’orchestre de la Scala tandis que Marianne Crebassa chantera Roméo et Lisette Oropesa Juliette.

A lire aussi

 

Si Speranza Scappucci devient la 1ère femme italienne à diriger l’orchestre de la Scala de Milan, d’autres cheffes étrangères ont déjà tenu la baguette sur la prestigieuse scène milanaise: Claire Gibault en 1995, Marin Alsop en 2008, Susanna Mälkki en 2011 et Eun Sum Kim fin 2020.

Speranza Scappucci ne renouvellera pas son contrat à la tête de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège

Cette première est un honneur pour Speranza Scappucci qui a déclaré sur son compte Facebook : « Je suis très excitée et je ressens fortement la responsabilité de cet engagement soudain et inattendu. Je remercie le surintendant Dominique Meyer et tout le théâtre, en particulier l’orchestre, pour la façon dont ils m’ont accueillie et pour l’envie de proposer cette production malgré les difficultés ».

A lire aussi

 

Une année 2022 qui commence sous les meilleures auspices pour Speranza Scappucci après une fin de saison difficile en Belgique. La cheffe romaine avait dû en effet renoncer en novembre à y diriger plusieurs représentations de Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti suite à une intervention chirurgicale. En décembre elle a annoncé qu’elle ne prolongera pas en juin prochain son contrat de directrice musicale de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège, poste qu’elle occupe depuis 5 ans.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique