Gautier Capuçon lance sa propre fondation : « Il faut aider les jeunes à faire le premier pas »

Crédits : M Sharkey

Gautier Capuçon était l’invité ce jeudi 6 janvier de Renaud Blanc dans la matinale de Radio Classique. Le violoncelliste et animateur sur Radio Classique, vient de lancer sa Fondation, sous l’égide de la Fondation de France, pour aider les jeunes musiciens.

Gautier Capuçon met en place 3 axes : une bourse, les premières parties, et l’enregistrement d’un disque

La Fondation Gautier Capuçon sera là pour aider les jeunes talents à exercer leur métier, leur passion ?

Cela fait plusieurs années maintenant que je m’investis pleinement dans l’éducation, la transmission avec des jeunes de 18 à 25 ans, une tranche d’âge vraiment charnière. On finit ses études, on a un prix de conservatoire et puis voilà, on pense que les portes s’ouvrent vers un monde extraordinaire fait de plein de concerts, et on s’aperçoit très vite qu’en fait, il est extrêmement difficile de rencontrer les acteurs professionnels du monde de la culture, de la musique.

Un phénomène qui s’est amplifié depuis la crise du Covid.

C’est devenu une mission quasiment impossible, donc le but est vraiment de les aider dans ce moment, de les prendre par la main, des emmener sur scène. Très concrètement, la Fondation va démarrer avec trois axes, le premier étant de donner des bourses pour qu’ils puissent se perfectionner en France ou à l’étranger. C’est d’ailleurs un petit peu ce que j’ai vécu lors de mon cursus, je suis sorti de Paris puis je suis ensuite aller étudier à Vienne, j’ai bénéficié moi aussi d’une bourse. Le premier appel à candidatures se fera au printemps 2022, pour une bourse qui concernera d’abord les instrumentistes à cordes et les pianistes. On espère bien sûr que la Fondation va à s’élargir à d’autres familles d’instruments, et pourquoi pas d’autres formes artistiques comme la danse, les chefs d’orchestre, les compositeurs.

A lire aussi

 

Gautier Capuçon : « J’essaie de retransmettre ce que j’ai eu la chance aussi d’apprendre »

Le deuxième axe, c’est celui des premières parties. C’est ce que j’ai initié avec la tournée Un été en France, les faire participer à un concert de musiciens confirmés. Le cachet du ou des jeunes lauréats sera pris en charge par la Fondation ainsi que les frais d’hébergement et de voyage. Le troisième axe est important lorsqu’on commence, c’est le disque. Nous sommes en partenariat avec Warner Classics, on éditera un disque par an.

Ce qui manque souvent à ces jeunes artistes qui ont plein de talent, c’est le carnet d’adresse ?

Oui, c’est compliqué. Il faut qu’on soit aidé pour faire le premier pas et je pense qu’aujourd’hui dans cette période extrêmement difficile, il est important de faire quelque chose pour les jeunes musiciens. Lors des tournées Un été en France, je me mets à leur service. J’essaie de retransmettre ce que j’ai eu la chance aussi d’apprendre. De mon côté j’apprends à formuler des choses que je fais instinctivement, à décoder un problème, à trouver les bonnes clés et ça, c’est merveilleux !

Comment peut-on aider très concrètement, comment les auditeurs de Radio Classique peuvent vous aider ?

En allant visiter le site bien évidemment (fondationgautiercapucon.com). Je cherche des soutiens pour faire grandir cette fondation et pour aider un maximum de jeunes.

Gautier Capuçon présente Les Carnets de Gautier Capuçon le samedi et dimanche à 11h

Retrouvez l’actualité du Classique