Royaume-Uni : A seulement 14 ans, Leia Zhu devient artiste en résidence du London Mozart Players !

©Zhutek

Fin 2019, la jeune violoniste sino-britannique Leia Zhu était devenue à 12 ans la plus jeune artiste à intégrer Harrison Parrott, la célèbre agence artistique londonienne spécialisée dans la musique classique. 2 ans plus tard la jeune musicienne de Newcastle bat un nouveau record de précocité en étant nommée artiste en résidence du London Mozart Players à 14 ans seulement.

Ruth Rogers, cheffe principale du London Mozart Players, a eu le même professeur de violon que Leia Zhu

Le London Mozart Players (LMP), fondé en 1949, est le plus vieil orchestre de chambre d’Angleterre et un des plus prestigieux du Royaume-Uni. Jouer avec est un honneur pour les jeunes musiciens britanniques (comme ce fut le cas, à leurs débuts, pour Sir James Galway, Jacqueline du Pré, Nicola Benedetti ou encore Sheku Kanneh-Mason) mais y être nommé artiste en résidence à 14 ans relève de l’exploit. C’est pourtant ce qui vient d’arriver avec la nomination le 24 septembre de Leia Zhu qui rejoindra l’orchestre le mois prochain.

A lire aussi

 

Dans un communiqué, la direction du LMP précise que la jeune violoniste sera impliquée dans plusieurs activités (stages, concerts, projets éducatifs auprès de jeunes musiciens…) et que des liens seront permanents avec sa famille et son professeur Itzhak Rashkovsky, qui fut également celui de la violoniste Ruth Rogers, cheffe principale du London Mozart Players. Leia Zhu débutera cette collaboration avec le LMP dès le 9 octobre, sur la scène du Fairfields Hall de Croydon où elle interprétera le délicat Concerto pour violon en ré majeur, op. 35 de Piotr Ilitch Tchaïkovski qui sera enregistré puis diffusé par la BBC Radio 3.

En août, Leia Zhu a été dirigée par Sir Simon Rattle sur Trafalgar Square

Un automne qui commence bien pour Leia Zhu après un été très studieux qui l’a vu jouer déjà avec le London Mozart Players fin juin et, surtout, en solo à Trafalgar Square mi-août lors du concert gratuit que proposent le London Symphony Orchestra et son directeur musical Sir Simon Rattle pour présenter au public londonien de jeunes talents. La violoniste y a interprété, sous la baguette du grand maestro, l’Introduction et Rondo capriccioso en la mineur, op. 28 de Camille Saint-Saëns.

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique