Paris : La Philharmonie des enfants ouvre cette semaine, que peut-on y découvrir ?

La Philharmonie des enfants, lieu intuitif et ludique qui permettra aux plus jeunes, de 4 à 10 ans, de s’immerger dans la musique ou de s’improviser virtuellement en chef d’orchestre le temps d’une heure, sera inaugurée ce mercredi. Cet espace de 1000 m2 a été construit au sein de la Cité de la musique dans le Parc de La Villette.

La Philharmonie des enfants propos 5 espaces thématiques

« On est dans une expérience où l’enfant est le moteur. Il s’amuse tout en apprenant », a déclaré Laurent Bayle, directeur sortant de la Philharmonie de Paris qui est à l’initiative de ce projet. Construit sur 1000 mètres carrés au sein de la Cité de la musique, l’espace a coûté 10 millions d’euros financés par le public et le privé et comprend 5 emplacements thématiques.

A lire aussi

 

Dans le premier îlot proposé on trouve, curieusement… des marmites, un fouet de cuisine, un égouttoir ou encore une brosse. « Les enfants y découvrent le timbre sonore d’objets du quotidien », explique Mathilde Michel-Lambert, directrice générale de la Philharmonie des enfants. Ils pourront y expérimenter aussi la différence de hauteur du son entre gros et petits objets et aller « à la chasse aux sons » dans les parois d’une grotte grâce à une torche connectée. Une 2salle propose des instruments imaginaires: un « géant à vent » ( système d’orgues qui émet 3 notes différentes quand on s’assied dessus) ; une « boîte à musique » où les enfants font tomber une bille sur des claves ; des instruments à cordes imaginaires qu’on « pince, frappe et frotte » et une « boîte à rythmes » où, à l’aide de palets de bois connectés, on peut créer un agencement de sons de percussions.

Les enfants pourront diriger virtuellement l’Orchestre de Paris

Le 3e espace, intitulé En Scène, comprend 2 salles, l’une dédiée aux musiques actuelles, l’autre à un orchestre symphonique qui permettent aux enfants de découvrir l’univers de la scène, avec même une loge pour se préparer et un « salon » où ils peuvent écouter des extraits de musique. Face à un orchestre symphonique d’imitation, les jeunes mélomanes vont découvrir le tempo et l’intensité du son grâce à un logiciel élaboré par une filiale du centre de recherches de l’Ircam. Dans le club de rock, les enfants pourront jouer des instruments simplifiés (guitare électrique, clavier de piano électrique, percussions..), dont les cordes et les touches sont en couleurs.

A lire aussi

 

Autre installation étonnante de cette Philharmonie des enfants, une énorme « mappemonde-cabane » conçue avec l’auteur de BD belge Brecht Evens. À l’extérieur, on peut appuyer sur des touches pour écouter par exemple une psalmodie bouddhique du Tibet, un poème mélancolique de Turquie ou des improvisations d’autres régions. A l’intérieur, les enfants peuvent écouter des berceuses en différentes langues, « pour les sensibiliser à la richesse musicale du monde ».

 

32 installations testées par 2000 enfants

Le dernier univers du parcours mis en scène par Constance Guisset, Par ici la musique, permet d’aborder la musique comme langage et moyen d’expression au moyen d’un « Compositrain » qui jouera une « composition » par l’enfant qui aura choisi des mélodies et des accompagnements rythmiques sur des rouleaux. Sur une autre installation, il s’amusera à choisir des bruitages pour des films muets qui défilent sur un écran. Au total, 32 installations manipulables testées auprès de plus de 2000 enfants pour vérifier leur attractivité, la compréhension intuitive des manipulables, ainsi que leur fonctionnalité. Par ailleurs, les jeunes visiteurs seront munis d’un bracelet électronique qui leur permettra de récupérer sur internet des souvenirs vidéos et photos de leur visite.

Philippe Gault (avec AFP)

Retrouvez l’actualité du Classique