Créativité, facilité à la lecture : une étude établit les vertus des cours de musique pour les enfants

Une nouvelle étude publiée dans la revue Frontiers in neuroscience révèle que les enfants ayant une formation musicale régulière ont de plus grandes facilités en matière d’attention et de mémoire.

Une meilleure qualité de vie pour les enfants jouant d’un instrument

Le Dr Leonie Kausel, neuroscientifique et violoniste a montré par cette étude les bienfaits de la musique sur le cerveau des enfants. Cette étude a été réalisée à l’Université catholique du Chili et reprend de nombreuses recherches neuroscientifiques. Elle montre que la simple pratique d’un instrument a de nombreuses vertus : meilleure apprentissage de la lecture, plus grande résilience, plus grande créativité et meilleure qualité de vie.

A lire aussi

 

L’étude s’est penchée sur l’attention et la mémoire de 40 enfants âgés de 10 à 13 ans. Parmi eux, la moitié ont reçu une formation musicale, jouaient d’un instrument avec une pratique hebdomadaire d’au moins 2 heures et avaient déjà joué dans des orchestres ou des ensembles.

 

L’attention et la mémoire plus performante chez les musiciens

Les enfants reçoivent deux stimuli, qu’ils doivent retenir : un visuel et un auditif. A l’aide d’une imagerie par résonnance magnétique fonctionnelle (IRMf), les neuroscientifiques peuvent observer l’activité des réseaux cérébraux. Le constat fait par les scientifiques est le suivant : il n’y aucune différence en matière de réaction mais le groupe d’enfants ayant reçu une formation musicale ont une activité plus élevée, ce qui correspond à une meilleure mémoire et une meilleure attention.

 

A lire aussi

 

Pour Leonie Kausel et son équipe, l’hypothèse avancée pour expliquer ce bénéfice est que l’activité musicale augmente l’activité fonctionnelle des réseaux cérébraux. Dans leur rapport d’une quinzaine de pages, les neuroscientifiques expliquent le fonctionnement du cerveau en matière de mémoire et comment elle peut être stimulée. Les chercheurs recommandent finalement de pousser les enfants à pratiquer d’un instrument, car leurs fonctions cognitives seront stimulées mais surtout car cette activité leur apportera des grands moments de joie et de partage.

Antoine Mouly

 

Retrouvez l’actualité du Classique